• « Avant toi » de Jojo MOYES

     « Avant toi » de Jojo MOYES

     

     

     

     

     

     

    Titre :« Avant toi »
    Auteur : Jojo MOYES
    Genre : Roman
    Éditions : Mira
    Année : 2012
    Nombre de pages : 478

    Quatrième de couverture :

    Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone à souhait. Quand elle se retrouve au chômage, dans ce trou paumé de l'Angleterre dont elle n'est jamais sortie, Lou accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l'accueil glacial qu'il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l'accident qui l'a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n'a que quelques mois pour le faire changer d'avis.

    Mes impressions :

    Prologue : Nous sommes en 2007 Will Trainor et Lissa s’apprêtent à passer leurs premières vacances ensemble; mais Will a un dramatique accident qui le laissera tétraplégique. Fin du prologue.
    Nous nous retrouvons en 2009, dans la famille de Louisa. Elle a une sœur Treena qui a un fils Thomas, ses parents Josie et Bernard ainsi que leur grand-père vivent tous dans la maison parentale.
    Lou a 26 ans, son petit ami Patrick ne jure que par le sport et plus particulièrement par la course à pied et il en oublie parfois Louisa, leur vie est plutôt monotone.
    Treena et Lou ont deux caractères opposés. Si Lou a l'intelligence du cœur, elle a aussi un caractère impulsif et elle est émotionnelle. Treena est plus dégourdie et plus réfléchie.
    Lou vient de perdre son boulot, elle était serveuse dans un snack bien sympathique. La vente de ce dernier la contraint à trouver un autre emploi. Elle sera la seule de la famille à rapporter un salaire puisque son père vient également d'être licencié.
    En parcourant les petites annonces et en se rendant à l'ANPE, elle trouve bientôt un emploi d'aide à domicile. Elle sera embauchée par Steven et Camilla les parents de Will 35 ans, tétraplégique. Ils tentent de lui rendre un peu de sérénité. Will a décidé de mettre fin à ses jours il ne supporte pas d'être dans cette situation alors qu'avant il était sportif, homme d'affaires et aimait les voyages. Il ne peut plus rien décider de sa vie et reste dépendant de tierces personnes En Suisse le suicide assisté est toléré. Ses parents désespérés lui demandent d'attendre 6 mois avant de prendre une décision irrémédiable. Eux-mêmes souffrent de la décision à prendre.La mère de Will a embauché Lou que Will ne tente pas à nouveau de mettre fin à ses jours. Ainsi Will est en quelque sorte placé sous surveillance de Lou. Elle croit qu'elle a été embauchée seulement comme aide-soignante, auxiliaire de vie. Elle comprendra la réelle motivation de Camilla bien plus tard.
    La première rencontre entre Will et Louisa est froide, Will aigri est sarcastique et ne semble pas accepter sa présence. Il ne l'accueille pas les bras ouverts. Malgré tout, Lou persiste à essayer de lui procurer un peu de joie et de soutien.
    L' infirmier à domicile Nathan est un homme bon et généreux, lui et Will entretiennent une relation basée sur la confiance.
    Avec son naturel Lou apporte un peu de gaieté, d’inattendu, de légèreté dans la vie de Will. Au bout d'un mois Will commence à rire, sourire et même converser. Mais son mal de vivre est tenace ; Est ce que le soutien de Lou et ses tentatives pour le divertir, lui faire accepter son état seront suffisants? Car être dans un fauteuil n'est pas la seule contrainte...Au quotidien il y a la souffrance physique et psychique, les infections récurrentes, les douleurs.
    Deux solitudes se rencontrent, vont-elles se compléter ?
    Et qui peut décider de ce que doit être le degré de qualité de vie d'une personne ?
    Au contact de Lou, Will devient moins autoritaire il s'ouvre à elle. Leur complicité qui s'installe peu à peu est source de plaisir pour tous les deux. Ce roman n'est en rien larmoyant mais vrai sincère touchant ; il est intense et raconte le quotidien de personnes en (grande) souffrance. L’auteur a magnifiquement suggéré les difficultés existentielles respectives
    Malgré la dureté de la situation de Will, il se dégage de ce roman une certaine douceur.
    En avançant vers le dénouement, l'auteur donne aux principaux personnages la parole dans des chapitres respectifs. Ils expliquent leurs ressentis, leur version et leur sentiment d'un moment donné et vécu.
    La vie qu'il mène après l'accident, sa dépendance oblige Will à être assisté s'il souhaite mettre fin à ses jours, il en est conscient et demande à sa mère d'être celle qui aura ce geste ultime. Est-ce supportable pour une mère ? N'est-ce pas égoïste de la part de Will de lui demander d'être complice d'un tel acte qui l'habitera toute sa vie durant ? Mais sommes-nous en mesure de jauger et de se mettre à la place de Will?
    Pendant les deux derniers mois, Lou peut compter sur l'aide de sa sœur Treena pour l'aider à trouver ce qu'il faut faire pour que Will reprenne le dessus, et s'aperçoive qu'il n'est pas le seul tétraplégique sur terre et que d'autres ont appris à faire avec. Elle lui explique qu'iI n'est pas impossible de mener une vie différente tout en faisant du sport et autres choses. Arrêter de s'apitoyer est une raison indispensable pour surmonter le handicap.
    Peu à peu Lou change les idées de Will, qui si au début il était froid et caractériel parfois même cynique il se métamorphose par la suite. Leur relation devient profonde, se modifie, devient plus intime, plus intense. Ils se confient et s'entraident.
    Qui de Will ou de Lou a plus besoin de l'autre ? Lequel est le plus communicatif ? Will face à l'existence et à ses possibilités limitées ou Lou avec sa vie étroite et monotone avant de rencontrer Will.
    Tous deux tentent chacun leur tour de faire reconsidérer la vie de l'autre.
    Les personnages sont vrais, entiers, justes. Pas de pathos mais un regard juste sur les conséquences morales, physiques et psychologiques que doit supporter un tétraplégique, une personne privée de ses 4 membres supérieurs et inférieurs.
    Nous lecteurs nous nous battons avec eux avec cette famille, on y croit, on est déterminé comme l'est Lou, courageuse persévérante, elle garde confiance, elle est magnifique dans son rôle ; elle restera sans doute inoubliable bien des mois après avoir refermé ce livre déchirant.
    Beaucoup d’émotions et de réflexions intelligentes sur le doit de mourir, sur le droit d'être assisté rendent ce roman intéressant sur le plan humain mais aussi dérangeant. La mère de Lou ne comprend pas la décision de la mère de Will
    Le style est beau, agréable parce que fluide, on sent le vécu, les craintes et les espoirs de chacun des personnages.
    Que l'on soit romantique ou pas, ce mélodrame bien construit nous embarque et suscite des émotions troublantes.
    Cette histoire est émouvante et m'a fait monter les larmes aux yeux ! Ce roman a quelque chose de magique et de dramatique.
    Un réel coup de cœur pour moi !
    À lire absolument !

    La liste de Noël
    Jamais deux sans toi
    Après toi


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 13:42

    Tu fais donc partie de ceux (celles) qui ont eu un vrai coup de coeur pour ce roman.

    Tu n'as pas chroniqué la suite? Je viens de la terminer et j'ai beaucoup aimé, même si ce livre est moins prenant que le premier.

    J'aimerais encore lire cette auteure...mais j'ai un tel retard dans mes lectures ! Certains bouquins m'attendent depuis des années ! 

    2
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 08:26

    Oui je fais partie de ces lecteurs qui aiment ce genre d'histoires prenantes...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :