• « Juste avant la lumière » de Vanessa GAUVRIT

    Titre : « Juste avant la lumière »
    Auteure : Vanessa GAUVRIT
    Genre : roman spiritualité
    Éditions : Librinova
    Année : 2020
    Nombre de pages : 227

    Résumé :

    La vie de Suzanne a mal commencé : un père violent, une mère partie trop tôt, une famille qui l'abandonne...

    Mauvais karma ou simple malchance ?

    Destinée à une vie triste et sans saveur, elle décide de mener une existence solitaire et morose, qui va pourtant voler en éclats suite à une grande révélation.

    Suzanne réussira-t-elle à transformer ses souvenirs du passé pour devenir une femme comblée et heureuse ?

    Celui qui accepte d'entendre et de voir les événements de sa vie différemment peut découvrir un plus grand bonheur, inattendu et bouleversant.

    On ne peut pas choisir le point de départ mais on peut décider de l'arrivée.

    Mes impressions :

    Voilà avec quelle accroche commence ce roman : « Quand on ne peut revenir en arrière on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d’aller de l’avant » Paulo Coelho.


    Au début du roman, nous découvrons la vie de la jeune Suzanne et de ses frère et sœur Marc et Clémence.
    Leur père est un homme violent qui frappe leur mère Thérèse.
    Toute son enfance, Suzanne souffre de cet état de fait. C’est une enfant rebelle, qui se démarque et qui ne fait jamais rien comme les autres.
    À l’école elle est mise de côté, elle est extravagante, ce que personne ne sait c’est que son attitude fait écho à son quotidien, de ce qui se passe dans sa famille et la violence qui y règne.
    Ainsi elle veut attirer l’attention pour que tout cela s’arrête…
    Thérèse a rencontré son mari dans un bal, jeune et naïve elle s’est bercée des belles paroles de ce dernier et s’est laissé emporter par tout un tas de promesses ; oui mais voilà, elles n’étaient pas sincères. Malgré tout, Thérèse tombe enceinte, et son mari le lui reproche, l’accuse d’avoir fait exprès pour le lier à elle définitivement. Les parents de Thérèse la répudient…. Puis naissent Marc et Clémence.
    Suzanne ne supporte plus la violence de son père et rêve de partir le plus loin possible pour mener une autre vie.
    Un soir de beuverie, un drame survient sous les yeux de Suzanne, avant de s’éteindre sa mère lui révèle alors qu’elle a un don, le même que le sien, celui de savoir communiquer avec les défunts. C’est donc une enfant spéciale qui parle avec les morts. …. Elle décide cependant d’ignorer cette particularité…. les années passent..
    Reniée par ses grands-parents qui la placent, elle parvient tout de même à faire des études de droit pour devenir avocate mais l’argent lui manque alors elle leur mettra un terme et elle deviendra simple assistance d’avocat. C’est une employée modèle, que tout le monde admire.
    Seulement, elle a ce sentiment de vide, se demande chaque jour à quoi sert de vivre ? Quel est le but ?
    Elle reste une jeune femme de 38 ans, austère, secrète et ne parle à personne. Elle a une seule amie, Sophia depuis l’université.
    Cette amie est remarquable, aimante, attentionnée et bienveillante.
    Pour tenter de la faire sortir de son marasme, elle lui offre un chiot Zaga pour son anniversaire. Si au départ, Suzanne n’en veut pas, elle finit par s’y attacher…. Elle l’adopte. Ce chiot va lui apporter beaucoup d’affection.
    Néanmoins elle remarque qu’il a un comportement étrange…. Il fouille dans les affaires de Suzanne et sort des photos de sa mère Thérèse… C’est alors qu’elle s’interroge et se confie à Sophia. Cet alors que sa vie va changer.
    Elle se rapproche de Nicholas un collègue et supérieur du cabinet d’avocats.
    Sophia lui demande d’aller consulter un médium pour comprendre le comportement de zaga….
    S’ensuivent tout un tas d’anecdotes qu’elle ne maîtrise pas forcément….

    Et puis la vie va lui faire un clin d’oeil, sa mère pourtant défunte va reprendre contact avec elle. Simultanément, Sophia va apprendre une terrible nouvelle…
    Les épreuves qui vont suivre vont permettre à Suzanne de sortir de sa torpeur et paradoxalement elle va reprendre contact avec la vie. ….
    Un livre que j’ai très vite lu, tant il m’a émue.
    Je me suis souvent retrouvée dans la description de Suzanne jeune et cela m’a permis de m’identifier…

    Bien sûr le reste n’a aucune similitude avec ma propre vie, néanmoins beaucoup de lecteurs pourront se retrouver et faire leurs, les paroles et autres suggestions que nous livrent les différents personnages ; les vivants comme les défunts.
    Ce roman est un livre positif, qui nous ramène aux priorités, comme les liens familiaux. Il nous encourage à croire en l’avenir, grâce à l’amitié et à l’amour. Bien sûr qu’après une vie difficile, Suzanne, retrouve un peu de bonheur et de bien être. Même si le scénario est lisse, l’auteure a su nous convaincre du bien – fondé de certaines idées de développement personnel, qu’elle glisse au travers des mots des personnages, notamment lorsque Thérèse communique avec Suzanne.
    Ce livre n’est pas un livre qui parle de la vie après la mort non, il parle de passerelle entre le monde des vivants et celui des morts.

    Il nous parle de principes, de comment aborder la vie, de comment faire face aux épreuves de la et puis pourquoi pas à pardonner ? .
    Même si je le trouve un peu simpliste l’histoire d’amour entre Nicholas et Suzanne, elle nous met du baume au cœur et nous donne envie d’y croire.
    Toute personne a droit à une seconde chance. Elle peut trouver l’amitié, l’amour, la rédemption.
    Suzanne est une personne résiliente qui saura retrouver le goût de l’existence.
    Le style de l’auteur est agréable, il y a un équilibre judicieux entre les dialogues et les descriptions.
    L’ensemble donne un roman qui fait chaud au coeur malgré certains passages difficiles.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 16 Mai à 20:15

    Encore un inconnu, mais tu me tentes. Je pense qu'il me plairait...

    Je le note. 

    Bonne semaine. 

      • Dimanche 16 Mai à 20:55

        C'est un roman qui parle à chacun de nous....

        Bonne semaine. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :