• « Rémanence » de Nicolas TARDIEU

     

    Titre :  « Rémanence »
    Auteur : Nicolas TARDIEU
    Éditions : Librinova
    Genre : Roman
    Année : 2020
    Nombre de pages : 173

    Résumé :

    Suite à des études théâtrales aussi enrichissantes que peu prometteuses, Paul prend la décision de se réorienter en Management. Dans l'attente d'un retour quant à sa candidature et soucieux de s'occuper l'esprit, il s'inscrit en dernière année de Licence de Sociologie dans la première université venue . Cependant, sa rupture avec Morgane (une jeune femme rencontrée quelques jours plus tôt) va plonger Paul dans le plus complet désœuvrement.


    Rémanence est un roman d'apprentissage tout à fait classique. À la différence près qu'il s'agira pour le protagoniste d'apprendre à renoncer. "Renoncer à l'idée même de vivre, et vivre malgré tout."


    Mes impressions :


    Ce roman raconte l’histoire de Paul dans le contexte de sa naissance et jusqu’à son entrée dans la formation de Management qu’il a choisi… mais avant d’y arriver, il devra patienter 9 mois, en attendant il s'inscrit en dernière année de Licence de Sociologie. 
    Paul est donc le protagoniste de ce roman. Il a un frère, une sœur et ses parents divorcent quand il a 18 ans.  Enfants, Timothée et Victoire sont un peu plus intelligents que lui, Paul souffre de dyslexie, et il apprend donc avec plus de difficulté.
    Pendant 5 ans, il se consacre à l’étude du théâtre, il crée même trois pièces théâtrales mais il va finir par abandonner cette activité. Il décide de reprendre ses études et souhaite faire un master en management pour ne pas rester désœuvré, il s’inscrit en sociologie.  Ce roman est le récit de sa réorientation. 

    L’originalité de ce récit est dans la narration. Le lecteur prend la place de Paul. Il est Paul.
    Je n’ai pas aimé ce roman dans lequel il y a trop de descriptions ( surtout quand il fait l’étalage de ses activités intimes en solitaire). La structure de ce roman semble calculée elle ne s’apparente pas à un roman mais plutôt à des faits relatés avec méthode. Construit en quelque sorte comme un cours magistral.
    Je trouve également que l’auteur parle trop de l’intimité de Paul, de ses activités de plaisir en solitaire.

    L’auteur au travers de ces 9 mois de cours de sociologie fait des rencontres, professeurs, amis. De ces rencontres émergent des sujets d'interrogation parfois  très intéressants. Il évoque " le nombre de sexes". Il fait une approche de la réalité sur l’existence du nombre de sexe à la naissance d’un enfant. Il évoque la classification occidentale des gens ….

    Sa professeure construit son cours sur les différents sexes existants, les nuances, les dérives de l'hétérosexualité etc...elle revendique , déconstruit, et considère les hommes et les femmes comme autant de fictions.
    D'autres sujets sont traités pendant les cours, comme la situation et le sort  des migrants. Il parle aussi des attentats, du terrorisme…de l’euthanasie des chiens, de la gestation pour autrui, des erreurs de commances des sites marchands lors d’achat via internet, des addictions comme la drogue, l’alcool, la pornographie, et les suicides dont il se moque presque….On remarque donc des décalages au niveau du sérieux des thèmes abordés. L’auteur traite de différents faits de société, souvent sans rapport les uns des autres.
    Pour étayer ses propos, l'auteur se sert de personnages singuliers avec des personnalités très différentes.
    Il mêle des faits sans grande importance avec des faits plus sérieux.
    Ce qui est intéressant c’est que les thèmes sociologiques abordés sont diversifiés. Il donne des ébauches d’explications au problème exposé, il fait référence à des études, des statistiques.
    Quand il reçoit une réponse positive pour son master, on voit bien que Paul n’a pas beaucoup évolué. D’où le titre  Rémanence, le phénomène persiste même après la disparition de sa cause.

    Ce roman aurait pu être intéressant si Paul n’avait pas été aussi inconsistant, désoeuvré. De plus ces nombreuses allusions libidineuses m’ont été insupportables. 

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Juin à 20:20

    Je ne connais pas, mais je vais passer. Ma PAL ne s'en plaindra pas ! 

    Bonne soirée. 

      • Mardi 15 Juin à 21:49

        Effectivement, tu ne perdras rien. Tu peux passer ton tour. 

        Bonne soirée 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :