• « Le meilleur de la vie » de Cathy KELLY

     

     

     

     

     

    Titre : « Le meilleur de la vie »
    Auteure :  Cathy KELLY
    Genre : Roman / comédie romantique
    Éditions : Livre de poche
    Année : 2006
    Nombre de pages : 793

    Quatrième de couverture :

    Elles n'ont rien en commun mais seront pourtant bientôt inséparables ! Abby, star du petit écran dont le couple est un naufrage, Lizzie, divorcée qui ne pense qu'aux autres, et Erin, de retour en Irlande après neuf ans d'absence, se retrouvent régulièrement dans le salon de beauté de Sally, mère de famille hyperactive aux soirées très prisées. Dans leur nouveau QG, les quatre femmes vont apprendre à se connaître, partager leurs plus intimes secrets et prendre conscience du lien qui les unit. Et c'est au moment le plus critique, quand le malheur va frapper, qu'elles vont tester la force de leur amitié et apprécier réellement le meilleur de la vie..

    Mes impressions :

    J'ai toujours été attirée par les romans qui parle d'amitié et de complicité. J'ai longtemps été en manque de ces sentiments et même souvent déçue alors me plonger dans un livre qui en parle si bien il n'y avait qu'un pas à franchir et je ne regrette absolument pas.
    Émouvant, drôle, entier, sincère je m'y suis totalement immergée dès les premières pages, lesquelles nous décrivent les différents protagonistes de cette belle histoire.

    Sally Richardson a créé un salon de beauté. Elle est mariée à Steve avec lequel elle a deux garçons, Daniel 3 ans et son frère Jack 4 ans. Elle s'entend très bien avec sa belle mère Delia qu'elle considère comme sa seconde mère puisque la sienne est décédée d'un cancer lorsqu'elle avait tout juste 20 ans.
    D'un naturel enjoué, Sally prend toujours le bon côté de l'existence et ne se laisse jamais aller au pessimisme. Mais voilà que bientôt elle apprendra qu’elle est atteinte d’une maladie incurable.
    Abby Barton quant à elle est une femme de 42 ans qui est devenue célèbre grâce à son émission télévisée « Le grand ménage » qui explique comment mettre de l'ordre dans sa vie.
    Toujours aimable et gentille et à l’écoute des autres, elle est appréciée par beaucoup de ses auditeurs et de son entourage.Elle est du reste un peu fantaisiste. Roxie est sa nouvelle directrice de production. Les deux femmes ne s’apprécient pas beaucoup. Abby est mariée à Tom avec lequel elle a une fille Jess adolescente de 15 ans qui se rebelle comme tous les adolescents. Elle mène sa vie de lycéenne tant bien que mal. Jess est mal dans sa peau et pense qu'elle a un physique ingrat même si sa meilleure amie Steph lui dit le contraire. De temps en temps elle fait du baby sitting pour les enfants de Sally.
    Jess est proche de Tom. Abby s'en ressent comme abandonnée. Tous les trois vivent dans un quartier riche, Dunmore. Leur couple s'est détérioré depuis que Tom proviseur adjoint dans une école n'accepte pas d'avoir un salaire inférieur à celui de Abby. Bientôt elle retrouvera Jay par hasard; un ex petit ami.
    Au travers de la vision et de la vie de Jess et de ses pensées intimes nous sentons explicitement le décalage qu’il y a entre le monde des adolescents et celui des adultes. Jess est l’adolescente de cette histoire, indispensable à ce roman pour être complet.
    Lizzie Shanahan est secrétaire médicale. Ses journées se déroulent toujours de la même façon : travailler dans le cabinet du Docteur Morgan et regarder la télévision. Elle approche de la cinquantaine. Elle m’a parue très attachante parce qu’elle a un manque d’assurance, elle est introvertie, discrète.
    Elle est divorcée depuis 5 ans de Myles.; Il a souhaité retrouver sa liberté et devenir enfin lui même lorsque leurs deux enfants ont quitté le domicile conjugal : Debra qui commence ses études d'infirmière à Dublin et Joe vingt et un an, étudiant aux beaux arts à Londres. Myles s’était marié par devoir mais sans réelle passion: Lizzie étant tombée enceinte.
    Lizzie est toujours très optimiste et compatissante envers les autres. Elle dit que les personnes méchantes ne le sont pas vraiment mais qu’elles ont pris de mauvaises décisions dans leur vie. Et pense que «chacun de nous a une raison d’être triste au fond de soi. C’est ce qui nous aide à comprendre la valeur de ce que nous avons.» Mais elle reste très affectée par sa séparation avec Myles.
    Debra prépare ses noces, elle épouse Barry, ils se connaissent depuis le jardin d'enfant.
    Debra est survoltée à l'inverse de sa mère. Elle est une enfant gâtée qui se lamente sans cesse et n’est pas tendre avec sa mère.
    Sally et Lizzie sont amies depuis que Lizzie est cliente de Sally. Lizzie avait tendance à ne pas prendre soin d'elle car trop occupée à s'occuper des autres.
    Greg et Erin originaires d'Irlande sont toujours très amoureux après 4 années de mariage. Ils rentrent en Europe après l'avoir quitté il y a 5 ans pour travailler à Chicago. Erin n'est pas enthousiaste à l'idée de revenir en Europe en raison de sa famille qu'elle ne voit plus depuis 9 ans. Elle les a fuit en raison des liens familiaux qui se sont détruits. Mais elle est très discrète sur son passé et le mystère plane. Celle-ci n'a jamais caché à Greg qu'elle n'était pas prête à avoir des enfants.
    Greg a accepté un poste dans une multinationale de télécommunications, son bras droit ne sera autre que Steve Richardson. Bientôt Sally et Erin se rencontrent. Si Erin est en souffrance, Sally vit chaque jour avec optimisme et se satisfait de ce la vie lui offre et ceci lui permet de bien vivre. C’est ce qui la rend si attachante aux yeux de ces proches.
    Abby et Sally se connaissent depuis 10 ans. Tom faisait des études avec elle.
    Mais la vie n’est pas toujours simple et nous donne des leçons ainsi que des difficultés et c’est ce que vont vivre nos amies.
    Les thèmes de ce roman sont les ingrédients de toute une vie : désamour, rancœur, trahison, adultère, séparation, divorce, maladie, vie familiale et professionnelle, mais aussi courage, ténacité, retrouvailles, amour, amitié.
    Les Caractères et personnalités des divers personnages sont bien différents ce qui donne au roman une teneur et une densité particulière et une crédibilité indéniable. Il est question aussi, pour une grande place, de la maladie qui arrive par fatalité, elle choisit ses proies au hasard, alors que l’on s’y attend le moins. Ce livre aide à relativiser les petites soucis quotidiens et montre à quel point les relations amicales et humaines peuvent être un soutien important dans les épreuves.
    Le style clair, précis et la personnalité de chacun sont exprimés de façon a donné une image instantanée et précise des caractères de tous les personnages qui sont ainsi emprunts d’une grande densité et sont aussi très humains.
    Pas de pathos dans ce roman. Loin des clichés, il y a tantôt les réalités de la vie, des moments difficiles et d’autres plus légers mais n’est ce pas l’essence même de l’existence ? Tout n’est ni tout blanc ni tout noir, et quand tout va mal, seuls les vrais amis restent...
    On peut s’identifier facilement aux personnages et se dire qu'il faut profiter de chaque jour qui passe parce que derrière chaque difficulté se cachent des instants de bonheur.
    Il est nécessaire d’être courageux et se donner les moyens d’affronter les difficultés même si ce n’est pas suffisant. Mais aussi ne retenir que le bon côté des choses et ne pas prévoir les mauvais qui peuvent nous arriver. Apprécier ce que l’on a à sa juste valeur. Parfois il faut qu’un drame survienne pour réaliser ce qui est essentiel. Nous sommes cependant parfois empli de sentiments contradictoires et des remises en question, se regarder en face et prendre ses responsabilités peuvent s avérer être nécessaire voire primordial.
    Toutes ces amies respectent mutuellement la vie de leurs copines. Chacune d’entre elles est attentive aux autres sans être possessive ni exclusive. Elles mettent chacune une limite à leur implication dans la vie privé et familiale de chacune des autres. Et par générosité et souvenir de l’épreuve qui a touché Sally, elles décident même de créer une association pour venir en aide et soutenir les malades et leurs familles.
    La fin est une apothéose, elle n’est pas complétement une happy end puisque une personne manque à l’appel mais tous les personnages principaux sont réunis pour gouter au meilleur de la vie. Comme vous avez pu le constater, il y a beaucoup de personnages dans ce roman mais ici tous ont des places et des rôles bien différents. Impossible de les confondre.
    Ce roman est rempli de principes qu’il fait bon de relire de temps en temps, des vérités qui nous permettent d’avancer comme celle par exemple qu’il est inutile de s’appesantir sur le passé, ne pas se lamenter mais préparer l’avenir. Alors l’existence peut évoluer et nous pouvons alors élaborer des projets pour les autres et soi même en gardant en tête l’idée de générosité car que serions nous sans les autres ? Je vous laisse y réfléchir et vais encore savourer ce moment de plénitude que me laisse la lecture de ce livre coup de cœur....

    Je retiendrai particulièrement cette superbe phrase «les parents se doivent de donner deux choses à leurs enfants : des racines et des ailes»


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :