• « Peut-être une histoire d'amour » de Martin PAGE

    Titre : « Peut-être une histoire d'amour »
    Auteur : Martin PAGE
    Genre : Roman
    Éditions : éditions de l'Olivier
    Année : 2008
    Nombre de pages : 204

    Quatrième de couverture :

    Virgile a l'habitude d'être délaissé par les femmes qu'il aime, c'est même une " certitude plus grande que la gravitation ". Mais cette fois, il s'apprête à vivre une expérience autrement plus déconcertante : de retour chez lui après une journée de bureau, il trouve sur son répondeur un message de Clara lui annonçant qu'elle le quitte. Or, il n'a aucun souvenir de cette dénommée Clara. Il cherche en vain une explication satisfaisante et finit par prendre une décision inattendue : reconquérir cette femme qu'il ne connaît pas. Peut-être une histoire d'amour est une comédie romantique dont Virgile est le héros décalé. Rebondissements et quiproquos se marient aux réflexions sur l'amour et pimentent cette fable pleine d'esprit.

    Mes impressions :

    Virgile vit et travaille à Paris, ses parents viennent du cirque.
    Aujourd'hui il œuvre dans une agence de publicité, il est reconnu pour ses qualités professionnelles.

    L'entrée en matière du scénario m'a paru plutôt loufoque et surprenante : Virgile reçoit un message sur son répondeur, Clara, le quitte alors qu'il n'a jamais eu d'histoire entre eux, il est célibataire et ne connaît pas intimement de Clara, sauf une qu'il a croisée dans une fête.
    Le lecteur imagine alors toutes sortes de possibilités crédibles entre la réalité et la fiction.
    Virgile est en plus hypocondriaque et dépressif chronique avec des amours tragi-comiques, il consulte trois fois par semaine une psy.

    Je trouve que Virgile est une caricature, il est même pathétique. Mais au fil des pages on finit par comprendre d'où vient son inconsistance : il ne souhaite pas s'attacher aux gens pour ne pas avoir peur de les perdre.
    Certaines scènes sont déplorables comme par exemple celle où il descend dans la rue avec son répondeur près de son cœur après l'avoir débranché.
    Il est assez décalé, tourmenté, surprenant, excentrique, il a un comportement excessif, il m'a même agacé à certains moments.
    Pourquoi Clara femme qu'il a entrevue dans une soirée, cherche à lui faire croire qu'ils ont été ensemble ? Cet événement le rend touchant aux yeux de ses ami(e)s.
    Ils vont alors prendre soin de lui après cette « séparation », ils vont le soutenir. Il joue le jeu de l'homme abandonné et en tire une certaine satisfaction, il joue un rôle pour être accepté et aimé.
    Au fil de son questionnement personnel et intime, il découvre que ne pas s'attacher permet de ne pas souffrir, et je pense que l'auteur a voulu faire passer le message que vivre est aussi agir, prendre des risques, ne pas rester sur des craintes d'un hypothétique avenir.
    « Il n'y a qu'un seul moyen pour ne jamais risquer de perdre ceux que nous pourrions aimer, c'est de ne pas les laisser entrer dans nos vies » mais en vivant ainsi on passe à côté des choses de la vie, de ce qui la compose et la rend intéressante, on s'interdit de s'enrichir.

    Le style est assez confus, curieux, l'auteur joue avec les mots, les situations sont plates sans rebondissement, il les accentue et l'ensemble est à mes yeux assez inconséquent, insipide.
    L'intrigue se déroule sur 15 jours à peine, c'est peu.
    La fin est décevante, inachevée. Je n'ai pas aimé ce roman, il est creux, vide comme son personnage principal. Il ne se passe pas grand-chose. Je suis sans doute trop négative mais voilà, sans doute que ce livre plaira à d'autres lecteurs qui préfèrent la légèreté.

    Comment je suis devenu stupide


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Octobre à 21:17

    Je suis sûr que je n'aimerais pas. Je passe donc. Il y a tant à lire ! Je viens de finir un Garner que j'ai adoré et je me suis lancé sur un Signol ! On ne peut plus différents comme bouquins ! 

    Bonne semaine. 

      • Mardi 3 Octobre à 08:37

        Bonjour Philippe, je trouve bien et intéressant de changer de style et d'auteurs ! :-)

    2
    Lundi 2 Octobre à 11:34
    Alex-Mot-à-Mots

    Je comprends ton ressenti sur ce roman. Il ne m'attire pas.

      • Mardi 3 Octobre à 08:38

        Je suis vite passée à autre chose :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :