• « La vie malgré tout » de Sara MACDONALD

     La vie malgré tout de Sara Macdonald

    « La vie malgré tout » de Sara MACDONALD

     

    Titre : « La vie malgré tout »
    Auteur : Sara MACDONALD
    Genre : roman
    Éditions : Belfond
    Année : 2009
    Nombre de pages : 444

    Quatrième de couverture :

    Comment se remettre de la disparition de ceux que l'on aime ? Une magnifique histoire d'amour et de renaissance, qui nous plonge au cœur des rouages les plus subtils de l'amitié féminine et des liens familiaux.
    À trente ans, rien n'aurait pu préparer Jenny à la tragédie qui allait la frapper. Styliste londonienne reconnue et femme comblée, quand son mari et sa petite fille de deux ans sont tués au cours d'un attentat, c'est tout son univers qui vole en éclats.
    Inconsolable, Jenny se réfugie dans le travail. Lors d'un déplacement professionnel, elle retrouve Ruth, une amie d'enfance perdue de vue depuis que celle-ci a quitté brusquement leur village de Cornouailles, à dix-sept ans à peine...
    Tandis que leur amitié renaît, les secrets du passé affleurent et Jenny fait la connaissance du fils de Ruth, Adam, un adolescent de treize ans, qui lui rappelle étrangement son mari disparu...
    Commence alors pour les deux amies et leurs familles une relation complexe qui va les lier plus profondément qu'elles ne l'auraient imaginé...

    Mes impressions :

    Février 2006, Jenny va mal, cachée des regards des autres, elle épie Adam près de la rivière où il pêche ; puis par désespoir elle tente de se suicider ; la remarquant Adam court chercher du secours auprès de sa mère Ruth...Fin de la parenthèse.
    Puis retour sur les mois qui ont précédé cet épisode...
    Nous découvrons alors peu à peu les protagonistes de ce roman : Jenny, Adam, Ruth, Florence, Danielle, Tom et Rosie....

    Août 2005, Jenny est mariée à Tom lequel travaille pour l'armée, il est militaire, dans le secret défense, Jenny est styliste. Leur petite fille de 16 mois se prénomme Rosie.
    Florence leur amie et Danielle leur associée travaillent avec eux, dans un atelier de couture et de confection.
    Danielle et Jenny créent des modèles de vêtements. Tom, en plus de son métier difficile, les aide dans la gestion de leur entreprise.
    Ils partagent tous la même maison à Londres et sont heureux.
    James et Béa les parents de Jenny vivent en Cornouailles.
    Tous, avaient une vie paisible jusqu'à ce qu'un drame eût lieu : Tom et Rosie, meurent dans des circonstances dramatiques. Leur voiture a été piégée. Suite à cela, la vie de Jenny et de tous ceux qui l'entourent de près comme de loin en sera totalement bouleversée.
    Page après page nous allons comprendre les tenants et les aboutissants de cette histoire douloureuse mais superbement écrite.
    L'histoire tourne autour de Ruth de son fils Adam et de Jenny.
    Elles étaient les deux meilleures amies d'enfance puis se sont perdues de vue lorsque Ruth découvre à 17 ans qu'elle est enceinte, ses parents la répudient et l'envoie chez sa tante Sarah. Jenny ignorait la cause de cet éloignement soudain et inattendu.
    Elles se revoient donc 14 ans après, par hasard, dans un train. Six mois après la mort de Tom.
    Ruth travaille et vit à Birmingham avec Adam et Peter le beau père.
    Elle est acheteuse principale pour la société Fayad, chaîne de boutiques de prêt à porter et elle donne des conférences sur la gestion d'entreprise ; elle est douée pour les relations publiques : démarcher et vendre, voilà ce qu'elle sait faire de mieux.
    Tout irait bien mais pourtant Adam, un adolescent posé, n'apprécie pas son école publique, il s'y sent mal. Il souhaite en changer mais sa mère n'est pas d'accord malgré l'appui de Peter pour son beau-fils.
    En se retrouvant dans ce train, Ruth et Jenny vont comprendre qu'elles sont depuis toujours liées par le destin....
    L'arrivée de Ruth et d'Adam va affecter de façon radicale la vie respective de tous.
    Depuis la découverte de ses origines biologiques, Adam est désorienté. Il est le centre des vies de Ruth et de Jenny. Leur amitié alors sera mise à rude épreuve. Qu'en restera-t-il ?
    Et puis il y a les secrets de l'une et de l'autre, sur leur vécu intime et personnel, qui vont profondément marquer leurs relations. Il y aura de non-dits, de la rivalité passée et présente et beaucoup de souffrance.
    Quelques temps après s'être reposée chez ses parents, Jenny décide de rester quelques mois en Cornouailles, dans une maison qu'elle va louer ; dans le but d'apprivoiser la mort de son mari et de sa fille, et de se reconstruire. Ruth se voit proposer alors par Danielle un emploi dans leur atelier en tant que chargée de clientèle ; elle accepte la proposition espérant commencer une nouvelle vie avec son fils puisque Peter a décidé de la quitter.
    Cependant, le passé va rattraper tous les personnages, et le dernier rebondissement inattendu sur les circonstances de la mort de Tom et de de Rosie permet de terminer cette histoire de façon presque imprévisible et touchante. L'épilogue heureux rend ce roman touchant et émouvant.

    Ici il est question de complexité, de confusion des sentiments, d'ambiguïté des relations.
    L'auteure alterne le passé et le présent. Elle écrit à la troisième personne, mais inclue également la voix de Jenny dans la narration.
    Elle maîtrise bien le récit, elle s'attarde, se concentre sur les sentiments et les répercussions des émotions, et nous les présente parfois de manière torturée. Difficile. Compliquée. Elle ne se concentre pas sur la description des faits. Ce qui pour moi est un avantage qui accroît l’intérêt.
    Sara MacDonald joue avec perfection sur l'ambivalence des sentiments des uns et des autres ; elle sait nous émouvoir, nous interroger, elle nous incite à nous mettre à la place de ses personnages, à souffrir avec eux, à penser, à réfléchir : il y a un mélange d'amour, d'amitié, de haine, sur fond de filiation.
    La psychologie des personnages dans ce roman est réellement prenante, intéressante ; elle tient une place importante et non des moindres.

    Nous sommes parfois confrontés au passé. Avons-nous tous des fantômes dans nos placards ? Choisit-on son destin ? Est-ce que nous nous appliquons à la modifier, ou le subissons-nous ? !
    Personnellement, je pense que rien n'est définitif, ni les événements ni les relations, tout n'est pas écrit, nous pouvons les faire évoluer, les accepter, les refuser, à nous parfois de choisir le cours de notre destin, de le prendre en main et tenter de faire au mieux.
    Ce livre est un coup de cœur !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 20:14

    Une  soeur à Patricia? 

    Je ne connais pas du tout mais si c'est un coup de coeur, je retiens.

    Bonne fin de semaine. 

    2
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 22:23
    Melliane

    Je ne connaissais pas du tout le roman mais j'avoue que je suis intriguée.

    3
    Vendredi 5 Septembre 2014 à 07:25

    @Philippe, oui j'ai vraiment aimé cette histoire et les personnages.

    4
    Vendredi 5 Septembre 2014 à 07:27

    @Melliane, dont j'aime beaucoup l'avatar, ! Je ne connais pas tes goûts mais en tout cas il peut te plaire car l'histoire est touchante. Merci de ton passage dans mon humble demeure; yes

    5
    Vendredi 5 Septembre 2014 à 21:01
    Alex-Mot-à-Mots

    On sent que tu as vraiment aimé, en effet.

    6
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 14:27

    Oui, le thème du roman me touche.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :