• « L'enfant de tous les silences » de Kim EDWARDS

    « L'enfant de tous les silences » de Kim EDWARDS

    Titre : « L'enfant de tous les silences »
    Auteur : Kim EDWARDS
    Genre : Roman
    Éditions : France Loisirs
    Année : 2008
    Nombre de pages : 575


    Quatrième de couverture :

    "Notre petite fille est morte à la naissance."
    Ces mots terribles que prononce le docteur David Henry à sa femme Norah par une nuit de tempête de neige effroyable, scellent à jamais leur destin. A cause du temps, David doit accoucher lui-même sa femme. Il y aura d'abord un garçon, en parfaite santé, puis une fille, visiblement atteinte du syndrome de down. En un instant, David, pensant agir pour le bien de tous, prend une décision tragique. Il confie la petite fille à Caroline, son infirmière, qui doit la mener dans une institution spécialisée, et annonce à Norah que le bébé est mort. Mais Caroline choisit de sauver la petite et de l'élever comme son propre enfant...
    Un roman parfaitement maîtrisé qui traite des secrets de famille, de la perte d'un enfant, du pouvoir de l'amour.

    Mes impressions :

    Nous sommes en 1963, David 33 ans est un chirurgien orthopédique brillant et reconnu. Sa femme Norah n'a que 22 ans quand par un soir de tempête, l'obstétricien étant bloqué par la neige, c'est David lui même avec l'aide de son infirmière Caroline qui va accoucher ses enfants...Paul naît en premier, un beau petit garçon puis quelques minutes plus tard vint sa jumelle Phoebe.
    Phoebe est atteinte de mongolisme, pour protéger sa femme et lui éviter de futures souffrances morales, David prend une décision radicale qui va résonner toute sa vie durant. Après la péridurale, il dit à Norah que l'enfant est mort-né. Il demande alors à Caroline de prendre l'enfant et de la confier à une institution mais une fois sur place, Caroline ne peut s'y résoudre...
    Partagée et tiraillée entre sa conscience, sa bienveillance et ses responsabilités, après de nombreuses tergiversations, elle décide de garder l'enfant de l'élever comme sa propre fille et de partir loin.
    Caroline a toujours été amoureuse secrètement de David, et cette enfant réveille en elle son instinct maternel.
    Le soir de la naissance, Caroline rencontre Al, un routier, alors qu'elle est en difficulté, en panne d'essence sur un parking, elle ne lui dit rien à propos de l'histoire de Phoebe mais un attachement entre eux trois se crée très vite.Al est un homme attachant,il doit reprendre la route après une nuit glaciale... Ils se retrouveront des mois plus tard.
    Norah quant à elle va vivre avec la perte d'un enfant et elle ne s'en remettra jamais complètement.
    Elle regrette de ne pas avoir vu sa fille à la naissance...Elle ressent comme un manque en elle, qui la poursuivra sa vie durant.
    Paul également vivra très mal la perte de sa sœur jumelle, cela se ressentira tout au long de sa vie et sous le poids du secret les conflits avec David, seront nombreux.
    Il se passionnera pour la musique alors que son père lui, préfèrerait un avenir prometteur pour son fils.

    1965 : la « mort » de Phoebe est toujours une grande douleur pour Norah.
    Caroline est embauchée par Dothy comme dame de compagnie de son père. Léo un homme malade et aigri. Une solide amitié naît entre les deux femmes. Cette dernière loge chez Dothy à Pittsburgh
    et le temps passe... les années défilent...jusqu'en 1989 avec des rebondissements, des événements, parfois des drames.

    J'avais hâte à chaque page de connaître le destin de cette petite fille et de sa mère par substitution,
    Et de me nourrir des rencontres improbables que nous offrent l'auteur.
    Le récit est une alternance entre le celui de la vie actuelle de Caroline et de celui de Norah, deux femmes, deux mères. Leur lien ? Phoebe.
    Le récit se déroule sur une longue période, de 1964 à 1989, au fil des années, chacun des personnages évolue avec ses blessures du passé, ses fardeaux, ses sentiments parfois mitigés, ses tourments. Chacun grandit et devint mature. Il y a de la force en lui et parfois de la faiblesse ; tous sont émouvants et crédibles.

    L' histoire de ce roman est celle de deux familles, déchirées par le poids du secret.
    Ce roman apporte aussi un regard sur le handicap mental, et la place d'un enfant différent dans une famille.
    Il reflète aussi ce que les non-dits, les secrets de famille peuvent amener de tourments dans une vie, et comment une seule seconde peut changer le cours du destin.
    Ce roman est un coup de cœur, j'ai pris plaisir à découvrir les personnages et les voir avancer, cheminer, respectivement. Il y a dans ce roman également de l'humanité, de la solidarité et du courage.
    Dans la seconde partie du roman, l'histoire de David, Norah et Paul est plus présente que celle de Phoebe et de Caroline mais au final nous retrouvons les deux familles qui par la force des choses et le courage de Caroline vont les faire se rassembler....
    Ce livre est très bien écrit, le déroulement parfaitement maîtrisé.
    C'est une histoire d’amour de parentalité, de choix dans un style agréable qui respire l'authenticité.
    Ce roman nous donne une leçon de vie et nous fait reconsidérer positivement la trisomie 21.
    Ce n'est pas un roman sur cette maladie mais sur la conséquence de geste impulsif et irréfléchi, sur la place des enfants différents, sur le désarroi des parents quant à l'avenir des enfants malades et leur intégration dans la société dite « normale ».
    Un roman très riche émotionnellement, je vous le recommande si vous aimez ce genre d'histoires.

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Décembre à 21:14

    Le titre et la couverture me disent quelque chose. Je pense l'avoir lu il y a longtemps mais je ne me souviens plus du tout de l'histoire.

    Bon weekend.

      • Dimanche 3 Décembre à 11:14

        Bonjour Philippe, en effet ce roman est sans doute un roman qui est dans tes goûts :-)
        Bon dimanche malgré le froid....

    2
    Lundi 4 Décembre à 12:05
    Alex-Mot-à-Mots

    Tu arriverais presque à me convaincre de le lire. Mais le sujet n'est pas pour moi, je le sens.

      • Lundi 4 Décembre à 14:55

        Coucou Alex, pourquoi ne pas essayer ? smile
        Bonne journée à toi !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :