• « À nulle autre pareille » de Kristin HANNAH

    a nulle autre pareille

    Titre : « À nulle autre pareille »
    Auteur : Kristin HANNAH
    Genre : Roman
    Éditions : Presses de la cité
    Année : 2010
    Nombre de pages : 420


    Quatrième de couverture :

    Dans le parcours sans faute qu'elle avait imaginé - lycée, université, mariage, maternité -, Angela DeSaria Malone n'avait pas prévu le mauvais tour que lui jouerait le sort à la dernière étape : l'impossibilité d'avoir un enfant. Son couple n'y résiste pas. Le divorce prononcé, Angie retourne dans sa ville natale, sur la côte Ouest, où vit son exubérante et chaleureuse famille italienne. Pour tenter de surmonter son chagrin, elle s'emploie corps et âme à sauver de la faillite le restaurant de sa mère. C'est à cette occasion qu'elle fait la connaissance de Lauren Ribido, une adolescente de dix-sept ans qui va changer sa vie à jamais.

    Mes impressions :

    Angie et Conlan ont été mariés pendant 14 ans. Ils vivaient à Seattle mais après la perte de leur enfant, leur mariage n'a pas résisté et le divorce a été prononcé. Angie est revenue à West End, auprès de ses sœurs et de sa mère.
    Ses sœurs Livvy et Mira, sont des restauratrices comme l'était leur père aujourd'hui décédé depuis 5 mois. Elles ont repris la suite mais les affaires ne sont pas aux beaux fixes.
    Livvy 39 ans a deux petits garçons. Déçue par sa carrière de mannequin qui n'a pas été des plus réjouissantes, aujourd'hui mariée depuis peu à Salvatore, elle travaille au restaurant familial.
    Quant à Mira 41 ans, mariée à Vince, elle a quatre beaux enfants. Elle s'occupe également de la gestion et de la cuisine du restaurant.

    Et puis Laureen jeune fille de 17 ans, étudiante sérieuse, met tout en œuvre pour réaliser son rêve et rentrer à l'université. Amoureuse de David lui aussi étudiant brillant, ils s'aiment et se comprennent.
    Elle n'a pas une vie facile, sa mère alcoolique, sans emploi, célibataire l'a eu alors qu'elle était très jeune et depuis elles vivent toutes les deux dans un appartement miteux et leur vie est une suite de galères. Sa mère ne montre aucune affection envers sa fille et passe son temps avec des hommes aussi paumés qu'elle.
    Par un concours de circonstances, Lauren va entrer dans la vie d'abord d'Angie puis du reste de la famille.

    Angie revient donc à West end dans son village, avec comme nouveau projet d'aider sa famille, et sauver le restaurant de la faillite. Pour cela elle va devoir convaincre ses sœurs et sa mère de trouver des nouveautés en innovant et revoir les traditions culinaires et commerciales. Ses idées novatrices vont apporter un nouvel équilibre salvateur au restaurant.
    C'est sans compter les relations parfois tendues entre les sœurs aux caractères bien différents.
    Malgré les désaccords familiaux et les rivalités fraternelles, Angie y met beaucoup de cœur et de combativité.

    Lauren va être employée pour un temps au restaurant, cela lui permettra de régler les factures, et le loyer. Elle qui n'a pas de chance va découvrir au sein de la famille De Saria qu'elle peut être acceptée et aimée. Cela va réveiller en elle de nouvelles émotions.
    David et elle sont très proches depuis 4 ans et vivent une belle histoire d'amour cependant un événement imprévu va venir briser leurs rêves et remettre en question l'avenir qu'ils s'étaient tracé.
    Des décisions impossibles vont devoir être prises mais qu'adviendra-t-il des nouveaux liens tissés ? Y résisteront-ils ?
    J'ai beaucoup aimé cette histoire émouvante ou certains personnages lient leur solitude et leur tendresse.
    Angie est un personnage bienveillant et qui malgré les souffrances endurées n'a aucune rancœur envers la vie et les êtres qui n'ont pas été toujours respectueux de ses douleurs.
    Lauren est aussi un personnage important, touchante et pleine de sollicitude et de reconnaissance.
    Ce roman représente vraiment l'univers de la famille et des liens fraternels.
    Un livre à découvrir.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Mai à 20:26

    Je ne connais pas, mais d'après ce que tu en dis, ça n'as pas l'air mal. Oui, mais ma PAL n'en peut plus. 

    Bonne soirée. 

      • Mardi 8 Mai à 17:40
        Bonjour Philippe, oui le genre que j'affectionne. Bonne fin de journée
    2
    Lundi 14 Mai à 12:09
    Alex-Mot-à-Mots

    Malgré ton avis positif, le sujet ne me tente pas.

      • Lundi 14 Mai à 15:24

        Je peux comprendre Alex, on ne peut pas tout aimer. happy

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :