• « Premier appel du paradis » de Mitch ALBOM

    Premier appel du Paradis Mitch Albom

    Titre : «  Premier appel du paradis »
    Auteur : Mitch ALBOM
    Genre : Roman
    Éditions : Pocket
    Année : 2015
    Nombre de pages : 352

    Quatrième de couverture :

    Cela s'est passé dans le petit village de Coldwater, au bord du lac Michigan, mais cela aurait pu arriver n'importe ou ailleurs. Des appels téléphoniques en provenance de personnes décédées. Le plus souvent, des mots de réconfort pour les proches, un mari, un parent, un enfant. Une ligne directe avec le ciel ? Un miracle pour les croyants, une supercherie pour les autres. Sully Harding, qui vient de perdre sa femme, n'y croit pas. Il est bien décidé à démasquer l'imposteur. Mais tout le monde n'est pas prêt à raccrocher...

    Mes impressions :

    De nos jours, dans une petite ville prénommée Coldwater, au bord du lac Michigan, Tess Rafferty reçoit un appel téléphonique de sa mère morte il y a 4 ans de la maladie d'Alzheimer. Puis ce sera le tour de Katherine Yellin, sa sœur Diane pourtant décédée, la contacte par téléphone. Elles étaient très proches, comme des sœurs jumelles, de deux ans d'écart.
    Et puis il y a Jack Sellers, policier. Son fils Robbie mort en Afghanistan alors qu'il était engagé l'appelle sur son téléphone.
    Elias, chef d'entreprise de construction est un homme mystérieux. Nous savons qu'il reçoit lui aussi des appels d'un certain Nick, employé pendant 10 ans, qu'Elias a été obligé de licencier suite à une consommation trop importante de drogue qui perturbait son travail et la sécurité des chantiers.
    Et d'autres, qui ne seront que cités.
    Les appels sont brefs, quelques phrases énigmatiques, comme « La fin n'est pas la fin »....Que veulent-ils dire au monde entier ?
    Toutes ces personnes et l'ensemble de la ville sont confrontés à un mystère. Des appels de l'au-delà.
    Katherine, Tess et les autres sont perçus comme des élus, choisis pour converser avec les défunts.

    Mais comme l'annonce Mitch Albom dans les premières pages : « Ce qui suit dépend de ce que l'on est prêt à croire » ; nous savons donc qu'aucune réponse claire et précise, indiscutable ne nous sera donnée.
    Le doute est permis, à nous d'écrire l'histoire.

    La suite est faite de promesses et de réalités.
    Ce phénomène va être repéré, rattrapé et exploité par l'église et les médias.
    La presse s'en mêle très vite et la ville devient lieu de pèlerinage.
    Qui n'a pas rêvé ou songé que la vie ne s'arrête pas après la mort physique ? Qui n'espère pas qu'elle continue dans un endroit magique et apaisant comme le paradis ?
    Et surtout qui n'a jamais espéré parler à un proche disparu ?
    Mais certains pensent qu'il s'agit d'un énorme canular, un gigantesque mensonge. Une fumisterie susceptible de perturber les plus faibles. Alors Sully va mener sa propre enquête pour démêler le vrai du faux.
    Sully est un ancien pilote. Il a perdu sa femme Giselle. Suite à ce drame il a été condamné et a été incarcéré. Leur fils Jules a aujourd'hui 7 ans et demi. Aujourd'hui il l'élève seul.
    Sully va tenter de prouver que les messages reçus de l'au-delà sont en fait de l'imposture. Il veut apaiser son fils à qui l'institutrice qui souhaitait l'aider, a donné un téléphone factice au cas où sa mère voudrait prendre contact avec lui.
    Nous découvrons lentement au fil des pages, l'histoire de chacun des personnages principaux. Leur douleur, leur crainte et leur vie avant le drame qui a marqué chacune de leur existence.

    Un excellent livre outil, psychologique, philosophique, spirituel et romancé qui nous interpelle sur l'après-vie et comment appréhender la mort d'un proche, la nôtre mais surtout l'absence de nos disparus.
    Qui sont les plus malheureux ? Ceux qui restent ? Ceux qui partent ?
    Il y a le mystère de l'au-delà. Le paradis existe-t-il ?
    L'auteur joue sur une corde sensible, il parle de ce qu'est la vie de certains et de ce qu'elle aurait pu être si les personnages avaient pris une autre décision à un moment de leur vie.
    Il y a la vie et celle que l'on raconte également.
    Nous serons ballottés à chaque page entre espoir et réalité.
    Ce livre donne une autre dimension à l'absence, au manque, à la culpabilité de ne pas avoir agi à un moment donné comme il fallait.
    Le style est simple, laissant une place plus importante aux dialogues, il y a un peu d'action, également des paroles de sagesse et/ou de spiritualité.
    L'auteur retranscrit les articles et les reportages journalistes, de manière judicieusement dosée, ce qui permet de ne pas alourdir le tout mais de se rendre compte combien les médias peuvent influencer la pensée collective.
    L'auteur nous insuffle un second souffle, distille des paroles de sagesse, et puis il nous raconte les étapes de la véridique histoire de l'invention du téléphone, nous parle de la vie d'Alexander Bell et de Watson et Gray Elisha ingénieur. Les précurseurs de cette belle invention mais n'omet pas de dénoncer leurs rivalités.
    Il y a une intrigue tout au long du récit qui perdure jusqu'à la fin et même au- delà.
    Je ne m'attendais à aucune fin en particulier, mais j'ai été touchée par le côté ésotérique du roman et les questions que se pose chacun d'entre nous sur l'au-delà prennent leur sens au dénouement, qui d'ailleurs n'en sera pas vraiment un. Nous ne saurons sans doute jamais qu'est-ce qui se passe une fois que notre mort est effective alors chacun peut s'approprier une réponse et faire en sorte que celle-ci lui apporte douceur et réconfort. De nos jours les réponses sont ouvertes car beaucoup d'entre nous, sommes passionnés, intrigués par l'au-delà, ses promesses et l'espoir d'un monde meilleur.

    Le vieil homme qui m'a appris la vie
    Le passeur du temps
    La dernière leçon
    Les cinq personnes que j'ai rencontrées là haut
    Pour un jour de plus


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Mai 2015 à 13:49
    Laeti

    J'aime cet auteur. En plus la couverture est vraiment belle! Je me le note.

    2
    Vendredi 1er Mai 2015 à 16:05

    Oui Laeti, tu as relevé un point important, c'est une très belle couverture....

    3
    Vendredi 1er Mai 2015 à 21:17

    J'ai lu les précédents. Je ne connaissais pas celui-ci; je ne l'ai pas encore rencontré.

    Je le lirai, le sujet m'intéresse et ton avis me pousse à le lire.

    Merci. 

    4
    Samedi 2 Mai 2015 à 08:56

    Je suis certaine que tu l'aimeras car on retrouve ici le style et les thèmes qui nous plaisent tant. Merci à toi de venir régulièrement sur les Lectures de Sudisine.

    5
    Samedi 2 Mai 2015 à 19:10
    Alex-Mot-à-Mots

    Encore un auteur qu'il faut que je découvre, alors.

    6
    Dimanche 3 Mai 2015 à 10:05

    Oui Oui Alex je te le conseille vivement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :