• « Ne le dis à personne » de harlan COBEN

     

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Ne le dis à personne » de harlan COBEN

    Titre : « Ne le dis à personne »
    Auteur : Harlan COBEN
    Genre : Thriller
    Éditions: Pocket
    Année : 2011
    Nombre de pages : 432

    Quatrième de couverture :

    Imaginez...
    Votre femme a été tuée par un serial killer.
    Huit ans plus tard, vous recevez un e-mail anonyme.
    Vous cliquez : une image...
    C'est son visage, au milieu d'une foule, filmé en temps réel.
    Impossible, pensez-vous ?
    Et si vous lisiez Ne le dis à personne... ?

    Mes impressions :

    Beck et Elisabeth ont 25 ans, amoureux et heureux, ils se sont connus alors qu'ils étaient enfants et voisins, puis sont devenus amants et ne se sont plus jamais quittés...
    Alors qu'ils se rendent sur le lieu de leur anniversaire du « premier baiser », Élisabeth est sauvagement agressée et assassinée alors que Beck se baignait un peu plus loin dans le lac; il reste impuissant alors qu'il entend les cris désespérés d'Elisabeth. Rejoignant la rive I il est frappé brutalement par un inconnu avec une batte de Base ball; depuis il se sent terriblement coupable de n'avoir pas pu sauver la vie de celle qu'il chérissait... et qu'il aime encore.
    Seuls sont beau père Hoyt et son oncle ont identifié le corps puisque Beck fût transporté à la clinique.
    Huit ans plus tard, Beck reçoit un courriel et une vidéo sur laquelle apparaît Élisabeth vivante !. Il ne comprend rien mais se met en quête de reconstituer le puzzle qui l'amènera à découvrir, la réalité des choses et ce qu'il s'est passé ce jour là.
    Il souhaite avant tout retrouver celle qu'il aime; alors trucage internet, était-ce bien elle sur l'écran ou simple , machination ?; il veut en avoir le cœur net.
    D'autre part, Brandon fils de Griffin Scope, milliardaire et pour lequel Linda travaille, avait été aussi assassiné à la même époque.... Griffin n'a qu'une idée en tête venger son fils.
    De nombreux personnages principaux jouent des rôles capitaux... Dont Shauna l'amie de Linda; cette dernière, sœur de Beck, qui soutiendront toujours Beck car persuadées qu'il est innocent.
    Beck vit chez son grand -père âgé et quelque peut défaillant .. et sa chienne Chloé.
    Au fils des pages, et de la lecture, des détails douteux sur les affaires remontent à la surface, des pièces de l'enquête restent inexpliquées; non élucidées...mais tous les protagonistes, policiers, enquêteurs et famille entreprennent d'élucider les questions sans réponses.
    Plusieurs meurtres pour une seule intrigue, tous se trouvent liés, des mêmes personnes impliquées mais pourquoi ?
    De plus en plus Beck doute de la mort de sa femme et cherche à la retrouver.
    Pour en savoir plus Beck mène sa propre enquête, décide de rencontrer l'avocat qui s'est occupé de l'affaire et du meurtre de sa femme et du Serial killer soupçonné et arrêté à l'époque des faits...Il prend contact avec la meilleure amie d'Élisabeth de l'époque mais cette dernière après la visite de Beck dans son laboratoire de photos sera assassinée...
    Beck devient alors le principal suspect de tous ces meurtres.
    Dans un second courriel , Élisabeth donne rendez-vous sous message codé à Beck à New-york; mais il est recherché activement par la police suite au meurtre de l'amie d'Élisabeth; mais coûte que coûte il cherche à se rendre à ce RDV pour élucider le passer, et le présent et retrouver celle qui l'a aimée jadis...
    Poursuivie par la police, une véritable course contre la montre se met en place; il devra utiliser l'aide de Tyrese, personnage pas très recommandable, père d'un enfant qu'il soigne pour réussir à arriver jusqu'à Élisabeth....

    Coben au début du roman fait se confier Beck au lecteur, avec parfois de l'ironie. Ce qui rend agréable la mise en scène est la mise en place du roman, le prologue.
    L'ironie ne manque pas.
    Dès le début, les détails des situations, les personnages sont bien définis et amenés consciencieusement par l'auteur, ce qui rend le scénario simple à comprendre et à saisir. L'auteur, tâtonne guide le lecteur et le fait avancer avec lui.
    Jusqu'à la fin, le suspense est tenace, à vous couper le souffle; les rebondissements nombreux et bien pensés, à la fois originaux et vraisemblables, laissent le lecteur tenu en haleine.
    Le scénario est rythmé, les intrigues, s'entremêlent, tout va vite et s'accélère même à la fin.
    Les pièces du puzzle se mettent en place crescendo tout se construit petit à petit, et le lecteur comprend qui est qui et qui a fait quoi...
    L'histoire est captivante et ce jusqu'au dénouement final qui reste admirable..
    L'écriture est simple, limpide, claire et rythmée, comme à l'image du scénario
    Un très bon thriller !
    À lire !

    « Une chance de trop » est chroniqué  sur la Book-Mélusine


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    M.Yv Profil de M.Yv
    Mardi 28 Mai 2013 à 16:22

    le seul de l'auteur que j'ai réussi à lire, les autres ne sont pas aussi bons. le film de G. Canet est excellent aussi

    2
    Mardi 28 Mai 2013 à 16:40

    À l'inverse de toi je n'ai pas aimé le film . Je l'ai trouvé très "mou"...mais bon

    3
    Yass
    Mardi 25 Août 2015 à 16:29

    J'ai lu le roman pour mon travail personnelle au lycée qui est "roman policier et adaptation cinématographique " j'ai personnellement trouvé ce roman génial mais l'adaptation faite par G.Canet m'a énormément déçu! ce n'est pas ce que j'avais en tête lors de la lecture.


    Et mélusine félicitation pour ce blog il est super!  

    4
    Mardi 25 Août 2015 à 20:13

    Merci Mille fois Yass pour ton commentaire !
    Comme toi l'adaptation ne m'a pas convaincue.

    Merci pour tes encouragements et bonne chance dans tes études.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :