• « Foreveur » de Patrice JUIFF

    Foreveur

    « Foreveur » de Patrice JUIFF

    Titre : « Foreveur »
    Auteur : Patrice JUIFF
    Genre : Roman
    Éditions : éditions du Rocher
    Année : 2016
    Nombre de pages : 236

    Résumé :

    Rémy aime Émilie. Émilie aime Rémy. Un jour, le père de Rémy meurt. Rémy ne veut retourner ni « chez les fous », ni chez sa mère. Il kidnappe alors Émilie et dérobe les cendres de son père pour les emmener en voyage, une petite semaine, au bord de la mer. Jours de bonheur, malgré la crainte d'être reconnus et arrêtés. Rémy se sent petit à petit devenir un homme dans les bras d'Émilie, son devoir de fils accompli… Il est loin d'imaginer que leur aventure ne fait que commencer.

    Patrice Juiff nous entraîne dans un road movie sentimental, une quête humaine où les cœurs battent souvent la chamade, où l'humour permanent et la fausse naïveté du style sont le prétexte pudique d'une magnifique ode à la vie, loin de la normalité, où la beauté n'est pas toujours là où l'on croit.

    Mes impressions :

    Je remercie chaleureusement Laurence Angebault des Éditions du Rocher (groupe Artège) pour l'envoi de ce roman.
    Cela m'a permis de retrouver la plume d'un comédien et auteur que j'apprécie.

    Je vous avais présenté « La taille d'un ange » un recueil de nouvelles qui m'avait touchée.

    Je vois dans la signification du titre, Foreveur, que je vais vous présenter, un jeu de mots, « forever » traduction anglaise, « pour toujours » et « for rêveur » pour les rêveurs, pour ceux qui ont confiance en l'être humain, en la beauté des relations.
    La quatrième de couverture m'a tout de suite attirée car j'ai bien senti que j'allais être transportée dans un monde différent, fait d'émotions et de sensibilité où l'amour prévaut, une histoire touchante comme je les aime.
    Je n'ai pas été déçue car cette histoire est remplie de personnages hauts en couleur, qui sont à la fois, humains, ils sont meurtris et pourtant si délicats, si attirants.

    Pour ce roman Patrice Juiff, a choisi comme thème, la différence, le handicap, l'amitié, l'amour, un road-movie qui nous entraîne dans la vie de plusieurs personnages secoués par la vie.
    L'histoire se passe de nos jours, Rémy vit avec son père dans un deux pièces lugubre, dans un quartier non moins lugubre. Ses parents se sont séparés lorsque Rémy avait 10 ans, lorsqu'il a eu le « cerveau grillé » comme il dit suite à un virus, aujourd'hui il en a 17.
    Sa mère n'a pas voulu continuer de l'élever, elle s'est mise en ménage avec Frank, que Rémy n'aime pas.
    Il a une relation forte, presque fusionnelle avec son père lequel en a la garde. Cependant ce dernier ne s'est pas remis de la séparation d'avec la mère de Rémy, il est devenu malheureux alors il s'est mis à boire, à se droguer....Il a perdu son travail et son logement.
    Suite à son problème de santé, Rémy a été placé en institution pendant 6 mois, là il a rencontré Émilie, une jeune trisomique dont il est tombé fou amoureux et à qui il a promis de retrouver.
    Ils deviennent les deux meilleurs amis du monde.

    Et puis un matin Rémy s'aperçoit que son père est mort pendant son sommeil....mais il ne veut pas l'abandonner alors il lui fait la promesse de veiller sur lui toujours. Il va alors retrouver sa mamie pour lui dire qu'il est décidé à ne pas retourner en institution et qu'il souhaite retrouver Émilie pour l'amener une semaine à la mer, il la met dans la confidence en espérant qu'elle va l'accompagner...et c'est ce qu'elle fera. Il prendra les dispositions pour enterrer son fils puis ils partiront avant que Rémy, ne retrouve l'institution. Il amène avec lui les cendres de son père qu'il a dérobé, pour les déposer là où il sait que son père reposera en paix.

    Ce roman est constitué de trois parties, la première concerne la mort de son père, puis la décision de partir une semaine avec sa mamie et Émilie, puis dans la seconde, nous vivons avec eux leur semaine époustouflante puis dans la troisième, il faut penser à rentrer ; sur leur route ils croisent Dan et Kathy, qui deviendront des amis,....

    Patrice Juiff, a un style très particulier ; l'écriture est soignée, souvent poétique et humoristique.
    Les descriptions détaillées des pensées intimes de Rémy, nous permettent de vivre au quotidien dans son monde. Il nous raconte sa vie, sa façon de voir les choses, son histoire, sa fuite pendant une semaine au bord de la mer avec sa mamie et Émilie, avant de retourner à l'institution car il sait qu'après avoir enlevé Émilie, il devra y retourner.

    La naïveté et la maturité de Rémy le rendent unique, attachant. Il a cette faculté de voir la beauté en toute chose, en chaque être humain, il s'émerveille de presque tout, ce roman est une ode à la vie, à la différence, au respect.
    Dans ce roman Rémy fait de nombreuses fois référence à Johnny Cash, son père en était fan.
    Et lui est fan des aventures de Tom Sawyer, il ne lâche pas et ne se lasse pas de lire et relire le livre.

    Ce roman peut faire évoluer les mentalités, modifier le regard que l'on porte sur le handicap, la maladie, il embellit les choses douloureuses.
    Ceux qui vivent le handicap ne sont pas forcément les plus malheureux, les plus à plaindre. Il y a de l'humour, des anecdotes sur le caractère d’Émilie, la façon qu'à Rémy de la regarder, de l'aimer.
    La mamie est touchante, complice avec son petit fils, comme ce dernier l'était avec son père.
    Et puis il y a Rémy, le Rémy culpabilisé, celui qui souffre du manque d'amour de sa mère...surtout que cette dernière attend un enfant de Franck....
    Dans ce livre, Patrice Juiff, ne passe pas à côté du mécanisme de l'acceptation, de l'amour, de l'amitié, mais également de la transmission intergénérationnelle des valeurs.
    Patrice Juiff parvient à nous captiver, on a envie de partager les moments de ses personnages hauts en couleur.
    Le roman est positif, il a même des ambitions sociales.
    On entre très facilement dans l'histoire. La fin est prévisible mais elle néanmoins un fort moment d'émotion.

    Un roman a ne surtout pas manquer ! Je vous le recommande, il est un coup de cœur pour moi.

    Extraits :

    « Deux heures plus tard, le soleil a commencé à se suicider en se transformant en pastille à l'orange et se laissant lentement avaler par l'horizon de la colline. Le ciel a changé plusieurs fois de costume, passant du bleu, au rouge, au violet, au noir. Les étoiles se sont allumées une à une, puis centaines par centaines. J'ai attendu encore au moins une heure, puis je me suis secoué les puces et je suis retourné dans la rue où habitait Émilie  »

     « Papa disait que l'amour est une joli pomme, la plus jolie pomme qui puisse se cueillir sur l'arbre de la vie, mais qu'il fallait toujours vérifier qu'aucun vers ne se soit introduit à l'intérieur pour y pourrir le cœur ».


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Mai 2016 à 20:50

    A ne pas manquer, à ne pas manquer ! Oui, je veux bien, mais les journées ne font toujours que 24 heures. Je trouve qu'on devrait voter la journée de  48 heures ! 

    Bonne semaine à toi. 

      • Lundi 2 Mai 2016 à 03:48

        Bonjour Philippe, oui je suis d'accord avec toi ^^.
        Bonne (courte) semaine à toi également.

    2
    Lundi 2 Mai 2016 à 14:37
    Alex-Mot-à-Mots

    Je ne connais pas ce comédien.

      • Lundi 2 Mai 2016 à 15:03

        Il a joué dans de nombreux téléfilms, je pense que tu dois connaître son visage même si le nom ne te dis rien happy.

    3
    ZIP EN TOUS GENRES
    Lundi 20 Juin 2016 à 21:10

    Bien heureux celui qui sait admettre ses lacunes.

    Il n'y a pas de honte à ne pas connaître, si l'on est capable de le reconnaître... (jouer

    avec les mots est permis à tous).

    Alors parons au + pressé en se remémorant KERMALEC dans "Plus belle la vie".

     

      • Mardi 21 Juin 2016 à 09:31

        Bonjour, oui tout à fait ! et il y avait une histoire autour de Charlotte yes ! L'amie de Luna entre autres...bonne journée et merci pour votre passage ici.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :