• «Tom petit Tom tout petit homme Tom» de Barbara CONSTANTINE

     

    «Tom petit Tom tout petit homme Tom» de Barbara CONSTANTINE

     

     

     

     

     

    Titre : « Tom petit Tom tout petit homme Tom »
    Auteur : Barbara CONSTANTINE
    Genre : Roman
    Éditions : Calmann-Lévy
    Année : 2010
    Nombre de pages : 256

    Quatrième de couverture :

    Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobil-home déglingué avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l'a eu à treize ans et demi). Comme Joss aime beaucoup sortir tard le soir, tomber amoureuse et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent tout seul. Et il doit se débrouiller. Pour manger, il va dans les potagers de ses voisins, pique leurs carottes, leurs pommes de terre... Mais comme il a très peur de se faire prendre et d'être envoyé à la Ddass (c'est Joss qui lui a dit que ça pouvait arriver et qu'elle ne pourrait rien faire pour le récupérer), il fait très attention, efface soigneusement les traces de son passage, replante derrière lui, brouille les pistes. Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), couchée par terre au milieu de ses choux, en train de pleurer, toute seule, sans pouvoir se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom (petit homme) n'était pas passé par là...

    Mes impressions :

    Sans tomber dans le mélo, ce livre touchant parle de rencontres intergénérationnelles de difficultés et d'amour filial.
    Une fois fini, il m'a fait penser à « Ensemble c'est tout » de Gavalda, non par le style mais à l'instar des personnages qui sont tous des écorchés de la vie et qui viennent d'horizons divers. Ils sont tous différents mais ils ont en commun la sensibilité.
    Tom est attachant, il chaparde des légumes dans les potagers alentours; il prépare des plats pour sa mère et pour Madeleine, femme âgée solitaire qui vit avec son chat et son chien; il regarde la télévision par la fenêtre de ses voisins, un couple de retraités anglais-français et il fait faire des devoirs à sa mère Joss qui s'est décidée à passer le BAC. Sa mère, derrière ses grands airs est encore une « grande enfant » qui essaie de trouver une place et surtout qui attend de rencontrer un homme qui l'aimera pour ce qu'elle est et non pour ce qu'elle a, c'est à dire une grosse poitrine.
    Le jeune père de Tom revient sans savoir que Tom est son fils...Ils s'apprennent, se découvrent et finalement vont finir par vivre tous ensemble.
    L'humour est savamment dosé pour ne pas oublier le sentimental.
    Les phrases sont courtes, le livre se lit très vite.
    Il nous fait aimer la vie malgré ses drames, ses difficultés, et même parfois la pauvreté.
    La solitude laisse place aux rencontres.
     

    J'ai aimé le passage ou Tom déguste une tablette de chocolat à la framboise, à la manière de la Madeleine de Proust, mais aussi les clins d’œil, les jeux de mots et les situations cocasses.
    Un livre tout en tendresse et finesse, qui parle d'espoir.
     

    J'ai également beaucoup aimé , « Amélie sans mélo » et puis « Et puis Paulette...»


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 22 Mai 2013 à 10:15
    Alex-Mot-à-Mots

    Un roman que j'avais bien aimé, et une auteure que je lis toujours avec plaisir.

    2
    Mercredi 22 Mai 2013 à 15:19

    Comme tu as raison
    Merci de ta fidélité.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :