• « Le bruit des silences » de Valérie GANS

    Le bruit des silences de valérie GANS

     « Le bruit des silences » de Valérie GANS

    Titre : « Le bruit des silences »
    Auteur : Valérie GANS
    Genre : Roman
    Éditions : JC Lattès
    Année : 2013
    Nombre de pages :346

    Quatrième de couverture :

    Lorraine est une jeune divorcée : elle élève seule ses deux enfants, vit à Paris, travaille chez une fleuriste qui n’est autre que sa meilleure amie, s’occupe de sa famille et pense très peu à elle. Lorsqu’elle rencontre Cyrille, un ami d’enfance, qui a gagné en charme et en maturité, elle croit trouver l’amour qui manquait à vie. Mais cette histoire n’est pas celle qu’elle attendait et cet homme qu’elle croyait si bien connaître, lui échappe. 
    Pour mieux savoir la femme et la mère qu’elle veut être, et l’histoire d’amour qu’elle veut vivre, Lorraine doit mettre à nu ses sentiments, ses espérances et les secrets des femmes de sa famille : sa sœur, sa mère, sa grand-mère, chacune a fait un choix qui a bouleversé sa vie. 
    Un grand roman sur ce que vivent les femmes aujourd’hui.

    Mes impressions :

    J'ose vous dire dès le départ que ce roman actuel et moderne est un coup de cœur pour moi, n'en déplaise à tous les lecteurs qui ne l'ont pas aimé. Peut-être cherchent-ils de l'évasion à la lecture d'un livre pour oublier le quotidien mais je dois dire qu'ici, ils n'ont pas pu trouver cela car celui-ci reflète bien la vie parfois difficile et douloureuse (représentée légèrement aussi ) de personnages qui pourraient être bien réels.
    J'ai trouvé que Valérie Gans écrit comme Katherine Pankol avec chaleur, délicatesse, précision et émotion parfois même cynisme. Ses personnages sont criants de vérités, attachants, touchants. Je viens de voir sur le net qu'il y a une suite à « Le bruits des silences », s'intitulant «Des fleurs et des épines» et je vais bien sûr ne pas manquer ce rendez-vous.
    Remarquez la couverture colorée, j'ai été tout de suite attirée par elle et c'est pour cela que ce roman m'est arrivé dans les mains.

    Je ne me souviens pas d'avoir lu un roman de cette auteure avant la création de mes blogs et je le regrette puisque sa plume est intéressante ; elle écrit avec une sensibilité contemporaine, à fleur de peau.
    Le style de son récit me plaît énormément car il est souvent poétique et toujours limpide. On se laisse bercer par les mots et emporter par les situations, même si elles sont compliquées et même poignantes.

    Il y a Lorraine 40 ans, le personnage principal qui est plus qu'attachant. Elle nous émeut, nous fait partager ses émotions. Ses enfants Louise 14 ans et Bastien 15 ans, vivent avec elle. Les fleurs ont toujours été la passion de Lorraine comme elle l'est pour Jean, son père. Un mari qui a été volage mais dont Christiane sa femme s'est accommodée car il revenait toujours vers elle. Elle s'est faite une raison.
    Et puis il y a la sœur aînée, Julie, qui vit en couple avec un chirurgien Patrice, somme toute violent dans le verbe et parfois le geste.
    Le couple ne parvient pas à concevoir d'enfant et cela va être un sujet de discorde et de tensions entre eux.
    Amari, l'arrière-grand-mère, maman de Christiane, ne parle plus depuis bien des années. Elle est devenue muette à la suite, on le devine, d'un choc émotionnel.
    Au début de l'histoire, Lorraine retrouve Cyrille un copain de collège lors de l'enterrement du beau-père de ce dernier. C'est elle qui s'est occupé des fleurs. Il est marié à Bénédicte, femme froide. Le lien qui unissait Cyrille et son beau-père était chaleureux et profond.
    Ils ont trois enfants Jules et Lucrèce, des jumeaux de 11 ans et Octave l'aîné 16 ans.
    Bénédicte est la seule héritière de la fortune de son père. Ils possèdent une entreprise de cosmétologie médicale qu'ils ont créée et depuis quelque temps, Cyrille la dirigeait avec Bénédicte qui est devenue à la mort de son père actionnaire majoritaire et Cyrille simple employé.
    Ce qui va créer des conflits d’intérêts entre les époux et c'est ce qui va finir par ternir leur relation conjugale.
    Bénédicte est de plus un tyran domestique et souhaite tout régenter. Ce qui fatigue Cyrille.À la mort de son beau-père, qu'il affectionnait, Cyrille se sent étouffé par cette relation conjugale qui se détériore ainsi que par sa vie de famille sans surprise.
    Et puis il y a Maya, l'amie de Lorraine, que j'ai aimé pour son naturel, sa perspicacité, ses arguments pertinents , sa clarté quant à certaines situations, notamment l'histoire d'amour entre Cyrille homme lâche et Lorraine, femme naïve. Toutes les deux tiennent une boutique de vente de fleurs, elles sont fleuristes et aiment leur métier.
    Chaque personnage donne sa définition de l'amour. Cette dernière diffère selon les générations, les époques. Les priorités changent à l'instar d'ailleurs de la place de la femme, en tant qu'épouse, mère, grand-mère et dans la société.
    Ici il y a partage et transmission, des valeurs mais également des non-dits.
    Christiane ne s'est jamais opposée à son mari par peur de le perdre et de se retrouver seule. Elle est un peu soumise comme beaucoup de femmes qui ont peur de se retrouver seule dans une société où la place de la femme souvent se résume à être en couple ou pas, travailler ou pas.

    Ce livre relève et révèle la douloureuse question des secrets multiples et ceux de la famille. Il y a beaucoup de ressemblances entre les histoires des grands-parents, parents et enfants, souvent elles se répètent. Les mêmes mensonges, les mêmes fuites. Les mêmes difficultés à dire les choses.
    Ces lourds secrets informulés interpellent le lecteur sur leurs répercussions et la place de chacun dans une famille.
    Dans ce roman l'écriture laisse du souffle à l'histoire, avec des rebondissements, des revirements de situations. On ne s’ennuie pas.
    Les sentiments évoluent ou pas selon les cas. Il y a des indécisions de la part de chacun, surtout de Lorraine et Julie quant à leur choix de rester avec un conjoint peu sincère ; mais également de Cyrille qui lui ne recherche que son intérêt alors que les deux sœurs, parlent plutôt de sentiments.
    Cyrille est à mon sens un goujat. Profiteur et intéressé.
    Sont décrites une société moderne actuelle, des préoccupations actuelles, comme l'adolescence, le divorce, la famille monoparentale, ou recomposées, la femme célibataire, les violences conjugales et/ou harcèlement moral et affectif.
    Les personnages sont empreints à de la culpabilité, à des cas de conscience bonne ou mauvaise, à des mensonges et faux-semblants, ils sont en proie a des dilemmes mais chacun souhaite vivre dans la stabilité et l'assurance que tout ne va pas s'écrouler.
    Plus que les faits, ce sont les personnages qui donnent de la hauteur et de la couleur à ce roman, car ils parlent de la vie de bien des familles à travers la personnalité de chacun.
    Ce roman est expressif grâce à des personnages qui créent l'histoire en fonction de ce qu'ils décident.
    Tantôt réfractaires, tantôt culpabilisés, tantôt indécis ou sûrs ; tous ont des défaillances et une fragilité qui montrent bien que les relations humaines ne sont pas simples.
    La révélation émouvante d'Ama dans la dernière partie, donne une seconde réalité et crée la surprise.
    Ce roman parle de nous, de la vie, des relations amicales, familiales, des relations intergénérationnelles ainsi que de la transmission parfois d'histoires qui se répètent.
    J'ai vraiment passé un excellent moment avec les personnages et lorsque je devais fermer le livre pour vaquer à mes propres occupations quotidiennes, ils ne me quittaient pas et j'avais hâte de les retrouver.

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Avril 2015 à 19:47

    Tes coups de coeur m'intéressent mais ma PAL est trop importante pour le moment. J'ai du mal à la faire baisser...

    Bonne semaine.

    2
    Mardi 21 Avril 2015 à 06:34

    Philippe, on rajoute des romans sur la liste de nos envies mais comme tu dis, il manque de temps pour tout lire...

    3
    Mardi 21 Avril 2015 à 07:01
    Laeti

    Comme Philippe, je manque de temps pour lire tous les livres qui me font envie..

    4
    Mardi 21 Avril 2015 à 13:43

    Je comprends Laeti, il y a tellement d'ouvrages que l'on souhaiterait avoir en mains....

    5
    Mercredi 22 Avril 2015 à 20:56
    Alex-Mot-à-Mots

    J'aime bien ces lectures qui laissent cette emprunte en nous.

    6
    Jeudi 23 Avril 2015 à 09:38

    Je partage totalement ton sentiment Alex....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :