• « L'heure bleue » de Nathalie KUPERMAN

    L'heure Bleue

    Titre : « L'heure bleue »
    Auteur : Nathalie KUPERMAN
    Genre : roman jeunesse (9 à 12 ans)
    Éditions : L'école de Loisirs
    Année : 2007
    Nombre de page : 96

    Quatrième de couverture : 

    J’ai un reste du parfum de maman, L’Heure bleue, qui sent encore elle. J’ai mon carnet Mamamaman dans lequel je lui écris. J’ai sa bague en onyx qui fait comme une boule de cristal noir. J’ai Tanya, ma petite sœur, à protéger. La bague est à nous deux. Je lui demande de me dire quoi faire, de me dire l’avenir. Et elle m’annonce une catastrophe. Il y a trois ans que maman est morte. Elle avait promis de veiller sur nous jusqu’à ses 102 ans et je l’avais crue. Elle avait prétendu, sur son lit d’hôpital, que la chose qui lui ferait le plus plaisir, c’était que papa refasse sa vie, et je ne l’ai pas crue. Comment peut-on avoir envie d’être remplacée quand on est irremplaçable ? Aujourd’hui, trois ans après, maman vieille maman est devenue du silence. La musique qu’elle aimait ne résonne plus dans la cage d’escalier. Nous ne parlons plus d’elle. De jour en jour, elle disparaît davantage. Anne-Sophie, la nouvelle femme de papa, fait trop de bruit.

    Mes impressions :

    Une jeune adolescente, dont la mère est morte il y a trois ans, découvre que son père a rencontré une autre femme. Ce constat amer est douloureux pour elle ; elle s'imagine alors que le souvenir de sa maman va s'estomper peu à peu et disparaître.
    Elle ne veut absolument pas qu' Anne-Sophie prenne la place de sa mère, parce qu'elle sait qu'alors rien ne sera plus comme avant.
    Elle va dire avec sa voix, ses mots ses gestes combien cette situation lui pèse
    Tania, sa sœur plus jeune qu'elle, ne réagit pas aussi durement, bien qu'elle soit perturbée également.
    Le jour de son anniversaire le papa de l'adolescente lui offre la bague en onyx de sa maman. Elle va lui prêter des pouvoirs divins et de voyance. Ceux d'entendre sa mère lui parler à travers elle. Elle se confie à Tania, qui elle n'adhère finalement guère à cette idée
    Marin un copain de sa classe au collège va l'aider à accepter la nouvelle situation. Elle va alors apprendre à vivre avec la douleur de la perte de sa maman puis entrevoir la possibilité de voir son papa à nouveau heureux.

    Ce court roman pose la question du deuil mais également celui de l'amour recomposé par la force des chose, et de l'acceptation pour une enfant que le conjoint restant, ici le papa, puisse refaire sa vie avec une autre femme. Cette adolescente alors qu'une nouvelle histoire d'amour différente peut être possible.
    Ce roman signe l'absence de la maman aimée et la reconstruction du père auprès d'un autre amour.
    Avec des mots justes, des mots choisis, l'auteur se met à la place de l'enfant et parle de l'absence, de la peur de la perte de souvenirs de celle qui nous a mise au monde ou qui nous a élevé.
    Un style très simple puisque ce roman est adapté au jeune enfant - ado, mais il n'en est pas moins entier et subtil. Il décrit très bien le désarroi de cette enfant qui ne sait comment trouver ou garder sa place dans une famille. Ce livre est écrit avec sensibilité. Il est rempli d'amour et d'émotion.
    On sent la douleur de cette jeune fille qui a du mal à accepter le bonheur de son père, ou plutôt de voir son père aimer une autre femme que sa mère.
    Elle va entrer dans le monde adulte d'une façon difficile et pénible mais où finalement tout le monde aura sa place.
    Cette histoire est troublante, c'est celle d'un enfant qui doit grandir sans sa maman, et qui doit accepter inacceptable et composer avec....une inconnue


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Septembre 2015 à 21:17

    Celui-ci, je ne le connais pas du tout...

    2
    Jeudi 24 Septembre 2015 à 12:26

    Philippe, toi qui lis des livres jeunesse, je pense que ce dernier pourrait t'intéresser.

    3
    Dimanche 27 Septembre 2015 à 10:14

    Tu lis beaucoup de littérature de jeunesse... Est-ce parce que vous vous partagez vos livres, avec un ado, ou par goût personnel ?

    4
    Dimanche 27 Septembre 2015 à 18:50

    Non pas du tout, je suis seule à lire à la maison... no
    Je lis des livres jeunesse pour tenter de la comprendre ou me donner des éléments de réponses aux questions que je me pose.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :