• « Jonathan Livingston le goéland » de Richard BACH

     « Jonathan Livingston le goéland » de Richard BACH

     

     

     

     

     

     

     

    Titre: « Jonathan Livingston le goéland »
    Auteur : Richard BACH
    Genre : Roman Philosophique
    Éditions : J'ai lu
    Date : 1970
    Nombre de pages : 125

    Quatrième de couverture :

    Jonathan Livingston est décidément un goéland singulier. Oisillon, déjà sa passion est de voler toujours plus haut, plus vite – pour le plaisir.
    C'est en vain que ses parents l'exhortent à se conduire comme tout bon goéland qui se respecte et que ne vole que pour se nourrir.
    Et c'est en vain que Jonathan leur réplique qu'il a d'autres raisons de vivre : apprendre, progresser, être libre.
    Chassé du clan, Jonathan poursuivra, solitaire, sont entraînement et sa quête, jusqu'au jour où il rencontrera des amis...
    « Exigez la liberté comme un droit, soyez ce que vous voulez être », tel est le message de Jonathan et de Richard Bach

    Mes impressions :

    Jonathan le goéland ne se sent pas comme ses semblables, lui ne songe qu'à apprendre à voler alors que les goélands du clan passent leur temps à chasser pour se nourrir.
    Certains se résignent alors que d'autres acceptent d'être différents, persévèrent dans leur quête de liberté.
    Jonathan fait partie de ces derniers, il souhaite être libre et donc utilise ses ailes pour voler et non seulement pour se nourrir.
    Il poursuit son chemin dans sa soif d'apprendre.
    Il est à l'image du « vilain petit canard » qui par amour de la vie veut voler sa liberté.
    Dans la seconde partie du livre, Jonathan se heurte à ses semblables qui l'exilent et l'excluent du clan.
    Il continue sa quête et cherche à se perfectionner dans l'apprentissage du vol et un jour il rencontre 2 goélands-étoiles qui vont lui enseigner cet art de voler à la perfection; Mais il va se confronter à ses propres limites et à ses propres barrières, celles de la pensée...
    A force de courage et de persévérance, il va connaître le dépassement de soi et la perfection pour atteindre le paradis, qui n'est autre que la liberté que nous avons en chacun de nous. Livingston rencontrera Chiang un ancien qui lui enseignera cette liberté, SA liberté; auprès de lui il va s'enrichir.
    Est-ce vraiment à cet endroit là de nous que réside le bonheur ?
    Dans la troisième partie, il ne veut pas en rester là, il souhaite retourner voir les membres du clan ceux la même qui l'ont banni pour leur montrer que la vie s'est aussi voler; c'est se dépasser, transformer ses faiblesses en force.
    Il veut leur enseigner ce qu'il a appris !
    Il rencontrera d'autres jeunes goélands fougueux, comme il l'était lui même. Prêts à tout pour apprendre à voler.
    Il fait la connaissance ainsi du jeune Fletcher, qui comme lui, choisit la liberté d'être et de penser.
    Ce livre est à lui seul une parabole de la vie et une jolie métaphore de l'apprentissage du bonheur, du dépassement de soi; il est un livre poétique où il est question du don de soi, d'enseignement, de bonté et de sagesse.
    Le but dans la vie est aussi de s'enrichir auprès des autres et de transmettre son savoir.
    Ce livre s'adresse à chacun d'entre nous car chacun à un moment donné de notre vie nous nous sommes sentis différents des autres; nous avons ressentis notre incapacité à faire comme tous les autres, tout en désirant devenir soi-même.
    Jonathan n'a qu'une idée en tête : apprendre à voler et parce qu'il dépassera ses propres limites et ses propres barrières, il deviendra celui qu'il a toujours été au fond de lui. Mais il ne s'arrêtera pas en si bon chemin, car il transmettra son savoir à d'autres goélands qui comme lui ont compris qu'il était bon d'être empli de liberté et de joie de vivre.
    Le message de ce livre est celui de rester soi-même malgré tout; de briser les chaînes, les barrières qui nous empêchent d'être heureux et accomplis.
    En se donnant les moyens d'êtres libres, nous nous donnons les moyens d'être ce que nous sommes; des êtres libres et égaux.
    En chacun de nous persiste une force, un don, à nous de l'exploiter pour nous rendre meilleur, remplit de bonté et de sagesse.Très vite lu, ce livre est à mettre entre toutes les mains, le style est très agréable et très fluide.

    Il m'a été difficile de classer ce livre et à mon avis il trouve aussi sa place dans la rubrique « Développement personnel ».


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Mai 2013 à 20:35

    Souvenir d'un cours de religion en humanités. 

    2
    Mercredi 29 Mai 2013 à 07:48

    Exact

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :