• « Il était une fois … Cinder » de Marissa MEYER

     Il était une fois ... Cinder de Marissa Meyer

    Titre : « Il était une fois … Cinder »
    Auteur : Marissa MEYER
    Genre : Jeunesse/fiction

    Éditions : Pocket et Ebook 12-21
    Année : 2013
    Nombre de pages : 41

    Description

    À tout juste 11 ans, Cinder découvre New Bejing et sa nouvelle famille. De l'Europe et de ses vrais parents, elle n'a aucun souvenir. Elle ne sait d'eux que ce que son beau-père lui a appris : ils sont morts dans un accident qui a aussi failli lui coûter la vie. Pour la sauver, les médecins ont dû lui greffer une main et une jambe de robot. Cinder a des difficultés à s'habituer à son nouveau corps de cyborg. Sans parler des informations encyclopédiques qui sont projetées dans son champ de vision sitôt qu'elle est confrontée à une situation inconnue. Si elle se lie facilement d'amitié avec ses nouvelles sœurs, Pearl et Peony, Cinder comprend très vite que sa belle-mère ne l'accueille pas de gaîté de cœur. Et le drame qui menace sa famille d'accueil ne va rien arranger...

    Mes impressions :

    Cinder est le premier roman de Marissa MEYER ainsi que le premier tome de la série Chroniques lunaires.
    Ce court roman de science-ficiton s'adresse à la jeunesse. C'est une fiction qui est intéressante car elle met en scène des personnes jeunes adultes qui nous ressemblent dans le fond.
    Je précise que cette nouvelle « Il était une fois … Cinder » se situe avant ce premier tome. Elle est un genre de prélude qui aide à comprendre le premier tome.

    En 124 TE ( mesure du temps) Cinder 11 ans arrive d'Europe pour être être placée dans une nouvelle famille d'accueil, elle a tout oublié de sa vie passée mais on apprend que ses parents sont décédés dans un accident ; le même qui a coûté à Cinder une jambe et une main qui lui ont été remplacées par des prothèses. Elle n'a aucune autre famille. Sa nouvelle famille d'accueil de Néo-Beijing est censée prendre soin d'elle ; le père adoptif Garan débordé par ses recherches scientifiques s'intéresse guère à elle au quotidien mais par contre se sert d'elle pour créer, et faire des expériences d'ailleurs il doit présenter à la foire de Tokyo une découverte qu'il pense être une révolution.
    Ses « sœurs » Pearl l'aînée et Peony la cadette par contre sont conquises malgré les prothèses évidentes de Cinder qui l'empêchent de vivre normalement. Leur mère Adri est une femme froide qui l'accueille durement.
    Au fil des pages, on découvre que Cinder a de grandes aptitudes, grâce à sa puce insérée, elle mémorise parfaitement tout ce qu'elle lit même ce qu'elle survole. Sa capacité de mémorisation est décuplée dans certaines situations. Elle est capable de télécharger des informations et des instructions rapidement. Elle a un œil optobionique et par simple commande mentale elle parvient à faire des choses comme baisser le volume d'un poste.
    Mais voilà, elle vit donc chez des androïdes et elle est une cyborg, ce qu'elle craint est de rester une cyborg pour le restant de ses jours. Ce qui pourrait être une force pour elle est aussi une faiblesse, car elle se sent différente.
    Grâce à ses dons et à sa détermination, elle souhaite être accepter par sa nouvelle famille alors elle fera tout espérer remonter dans l'estime de sa belle-famille et plus spécialement de sa mère adoptive.
    Puis un événement dramatique eu égard la santé de son père, va mettre nous pensons, à mal la famille et sa pérennité....mais de cela nous n'en saurons rien encore....
    Un nouveau personnage fait son apparition dans le roman, Kaito héritier de la communauté orientale.
    J'ai trouvé Cinder attachante, bien qu'elle ait en partie une apparence inhumaine. Le paradoxe est que sa différence nous la rend humaine car emplie de sincérité ; elle a du mal à s'accepter comme elle est après son accident. Elle a un caractère agréable et discret.
    Elle ne veut pas être un fardeau pour Adri et Garan et tente de faire de son mieux pour enfin être acceptée.
    Elle fait des efforts pour être aimée de tous mais cela ne sera pas toujours une réussite car dans cet environnement elle se sent déstabilisée. Sa fragilité est palpable et donc j'ai aimé le contraste de cette petite fille forte et fragile à la fois.

    Puis début du livre 2 des chroniques lunaires :
    28 août 126 TE ( mesure du temps) nous faisons la connaissance de Scarlet, jeune femme de 18 ans dont la grand-mère a disparu depuis 15 jours, sans laisser de trace, ni de mot. L'affaire est classée par les autorités car les éléments qui auraient pu faire penser à un enlèvement comme le pense sa petite fille sont insuffisants....Et comme nous sommes dans le fantastique, Scarlet a retrouvé la puce ID de sa grand-mère dans un chiffon taché de sang.
    Scarlet est agricultrice et fournit une auberge avec les légumes qu'elle cultive, le patron Gilles assez bourru ne s'entend pas très bien avec elle.
    Émilie serveuse et amie de Scarlett est attirée par un jeune homme mystérieux qui vient déjeuner régulièrement à l'auberge ?
    Et puis on apprend qu 'il y a eu quelques mois, le bal de la communauté orientale dont la reine lunaire avait été l'invitée d'honneur. Une cyborg avait tenté d'assassiner la souveraine en visite.
    La fille était une lunaire une fugitive clandestine ; elle est perçue comme une menace pour la société terrienne. Elle avait réussi à magnétiser l'empereur Kai... Recherche t-elle le pouvoir/la richesse ?
    Y-a t-il un lien entre Scarlet et Cinder....à vous de le découvrir si vous aimé ce genre de lecture.

    Puce, ID, Cyborg, androïde, nous sommes dans un univers de science-fiction mais en même temps proche du nôtre car nous pouvons nous identifier aux personnages dans leurs émotions, leurs ressentis, leurs difficultés parfois à trouver une place. Malgré leur robotisation ou leurs étrangetés ils sont proches de nous.
    Bien sûr ce genre-là ne peut pas plaire à tout le monde mais malgré mon âge, je suis sensible souvent au courage des personnages en difficultés.
    Les jeunes adultes apprécieront l'écriture simple, qui permet une lecture fluide à leur portée et surtout qui sert leur intérêt de quête de soi-même et ou d'identité ou bien encore de place....et qui peut ouvrir la porte à l'imaginaire.
    L'univers de Marissa Meyer est dense ; nous vivons les événements à travers les yeux de Cinder, l'émotion est là car c'est une petite fille différente mais pleine de ressources ;
    Donc une nouvelle qui m'intéresse et qui me donne envie de découvrir et de me procurer les tomes de la série en intégralité.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Mars 2014 à 11:32
    Laeti

    Ça change de tes lectures habituelles! Pour ma part, je n'ai pas trop envie de me plonger de ce drôle d'univers, mais j'espère que les prochains tomes te raviront tout autant!

    2
    Phildes
    Lundi 3 Mars 2014 à 13:28

    La science fiction, une fois de temps en temps, ça va mais ce n'est pas trop mon truc.

    Passe une bonne semaine. 

    3
    Lundi 3 Mars 2014 à 20:25

    @Laeti et @Phildes, je suis d'accord avec vous deux, ce genre est à prendre à petite dose ^^

    4
    Samedi 12 Décembre 2015 à 16:18

    En ce qui me concerne, c'est tout à faire le genre de livre que je devrais aimer ça..je ne sais pas ce que j'attends pour le commander. :)

      • Samedi 12 Décembre 2015 à 17:33

        Bonjour Kiwee et merci de ton commentaire. smile
        Alors laisse-toi tenter par cette lecture et tu viendras nous dire si tu l'as appréciée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :