• « De beaux jours à venir » de Megan KRUSE

    Titre : « De beaux jours à venir »
    Auteur : Megan KRUSE
    Genre : Roman
    Éditions : Denoël
    Année : 2016
    Nombre de pages : 374

    Quatrième de couverture :

    Depuis des années, Amy subit la violence de Gary. Jusqu’au jour où elle reçoit le coup de trop et décide de s’enfuir avec ses deux enfants, Jackson, dix-huit ans, et Lydia, treize ans. Premier arrêt au Starlight, motel crasseux qui va leur servir de refuge. Tous les trois s'endorment sereins et soulagés, mais au petit matin Jackson a disparu. Croyant gagner l’amour d’un père qui le rejette, il est retourné chez eux et a trahi sa mère et sa sœur en révélant à Gary l’adresse du motel. Amy se rend alors à l’évidence : si elle veut assurer sa sécurité et celle de Lydia, elle va devoir abandonner son fils. Cette séparation brise le cœur de la petite fille, très attachée à ce frère doux et différent. Jackson, de son côté, doit désormais se débrouiller seul, tiraillé entre la recherche désespérée de l’amour paternel, sa culpabilité et sa difficulté à gérer son homosexualité naissante.
    De beaux jours à venir est un roman terriblement juste, touchant et sans complaisance, sur la famille, les sacrifices que l’on peut faire en son nom, et leurs conséquences. Un chef-d’œuvre où l'émotion prend à la gorge à chaque page.

    Mes impressions :

    L'histoire se déroule en 2010 avec dans le récit quelques retours au passé.
    Amy, la mère se rend bien compte que Gary n'est pas l'homme qu'elle a cru épouser. Même si elle avait un doute dès le départ, elle voit bien qu'il a changé....Gary est violent, manipulateur, trop souvent sous l'emprise de l'alcool, elle sait qu'elle doit prendre une décision et fuir pour protéger ses enfants.
    Jackson son fils âgé de 18 ans, un peu ambivalent est sous l'emprise de ce père dont il recherche un peu la reconnaissance. Dans un premier temps il se sauve avec sa mère et sa sœur mais il reviendra vers son père, et trahira Amy et Lydia pour finalement partir définitivement loin de ce géniteur brutal et sans scrupules. Il tente d'accepter et de vivre avec son homosexualité naissante et se prostituera.
    Lydia qui a 13 ans aujourd'hui est attachée à ce frère, qu'elle devine mal dans sa peau. Elle est une jeune fille intelligente et sensible.
    Les souffrances physique et psychologique qu'engendrent ce genre d'atmosphère de violence sont palpables et bien senties puis décrites par l'auteure.
    Son récit navigue entre les années 2006 et 2010. Dans un premier temps l’intérêt de ce livre réside dans les différentes perceptions des personnages, leurs sentiments, leur façon de voir la vie, leur façon de surmonter leur mal-être et leurs difficultés.

    Ce livre est noir, sombre, douloureux. Il traite de sujets qui ne le sont pas moins, comme les violences conjugales, l’alcoolisme, la drogue, la difficulté pour un jeune homme de 18 ans d'assumer son homosexualité. Certes c'est un livre qui n'est pas joyeux. Pourtant derrière chaque phrase j'ai pu y déceler une note d'espoir, un revirement de situation pour Amy, Jackson et Lydia.
    Tour à tour ils expriment leurs craintes, leurs peines, leurs combats sous la plume stylée et fluide de l'auteure, néanmoins évocatrice de la torture mentale qu'ils subissent chaque jour.
    Le narrateur change donc à chaque chapitre. Le récit est structuré par des années, des dates et chaque personnage s'y exprime. Cela m'a paru quelquefois brouillon car le présent se mêle au récit du passé mais dans l'ensemble cela permet de s'imaginer pourquoi la famille en est arrivé à un tel degré d'incompréhension et d'affliction. Amy y raconte sa rencontre avec Gary alors qu'elle n'a que 17 ans, sa fuite avec lui, son mariage et puis ses désillusions.
    Jackson dépeint sa culpabilité, mais aussi son mal être face à son homosexualité avec des rencontres opportunistes ou sentimentales.
    Quant à Lydia elle parle de sa petite enfance au sein d'une famille particulière, la peur de son père violent et de son frère « différent ».
    Tous les trois ont le même projet celui de se libérer d'un homme abusif et néfaste.
    L'auteur décrit l'enfer familial avec des mots parfois durs et crus. Elle ne fait pas toujours dans la douceur et la tendresse.
    Elle parle avec force de la maltraitance psychologique, des violences conjugales mais aussi de l'homosexualité et des dépendances en tout genre.
    Étant assez sensible, certains passages je l'avoue m'ont ébranlée.
    Ce roman reste un roman intense dans lequel on tente de percevoir à chaque phrase ce qu'il va advenir des trois personnages. Ils sont guidés par des émotions et des sentiments différents
    Amy est une femme protectrice, courageuse.
    Lydia semble perdue dans cet univers fait de violence puis de fuite. C'est une fille sensible et aimante envers son frère.
    Jackson, lutte contre sa culpabilité et accepte peu à peu son homosexualité.
    Ce récit est sombre, dur. Megan Kruse est attachée à ses personnages, cela se sent, elle les décrit de façon délicate et tendre, sans les juger.
    On a envie que chacun d'entre eux trois trouve sa place et un peu de sérénité c'est ce qui m'a poussé à aller au bout de cette lecture bouleversante.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Octobre à 21:13

    Je ne connais pas. 

    Un livre sombre, une histoire pas très gaie, mais pourquoi pas? Ce que tu en dis me pousserait bien à le lire...

    Merci pour la découverte. 

      • Mercredi 11 Octobre à 14:23

        Oui Philippe, un livre sombre mais écrit avec sensibilité, malgré les sujets graves traités. 
        Bonne fin de journée à toi et merci pour ta fidélité.

    2
    Jeudi 12 Octobre à 15:15
    Alex-Mot-à-Mots

    Une lecture bouleversante à ce point ? Je demande à lire. Noté.

      • Vendredi 13 Octobre à 08:37

        Oui Alex, bouleversante, et ce livre mérite d'être lu. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :