• « Comme un frère » de Françoise JAY

    Titre : « Comme un frère »
    Auteur : Françoise JAY
    Genre : Roman jeunesse
    Éditions : Bayard
    Année : 2016
    Nombre de pages : 148

    Quatrième de couverture :

    Lorenzo est apprenti menuisier. Seul garçon au milieu de six soeurs, il se sent responsable de sa famille et s'efforce d'être à la hauteur depuis la mort de son père. Gaspard est étudiant en math spé pour répondre aux exigences de ses parents, alors qu'il rêve de liberté et de théâtre.
    Tous deux font connaissance dans une chambre d'hôpital à un moment difficile de leur vie.
    Au fil des conversations et des confessions partagées, les projets d'avenir ne tardent pas à se dessiner, loin des voies apparemment toutes tracées...
    Et, bientôt, ils sont déjà comme des frères...

    Mes impressions :

    C'est l'histoire de deux garçons que tout sépare et pourtant il n'y a pas de frontière entre les amitiés humaines.
    Gaspard, pour des raisons étranges et non complètement élucidées, s'est défenestré, il se retrouve meurtri et également muet dans une chambre d'hôpital ; quant à Lorenzo, parce qu'il a tenté de conduire une moto qui n'était pas à lui, a été projeté contre un arbre, résultat, quelques jours de coma et une assignation en justice pour vol. Tous les deux se retrouvent dans la même chambre. Le hasard fait bien les choses parfois. La vie est faite de belle surprise.
    Au fil des jours, un dialogue se crée entre eux d'eux, ils se racontent un peu de leur vie, évoquent leurs blessures psychologiques, se confient, essaient de trouver la force de continuer, de comprendre.
    Lorenzo a 6 sœurs, il est le seul homme de sa famille car son père est mort il y a trois ans dans un accident de travail.
    Il est apprenti menuisier mais il n'aime pas ce métier, il préférerait construire des décors ; être assistant décorateur et faire une formation dans le théâtre.
    Gaspard, lui rêve de devenir comédien, il aime la lecture, mais son père un célèbre avocat, ne jure que par les longues études scientifiques et mathématiques pour tous ses garçons.
    Entre Gaspard et ses trois frères la complicité entre eux est inexistante, et ses parents bourgeois rêvent d'un avenir professionnel irréprochable.
    Les membres de la famille Zaruldi, sont quant à eux très proches les uns des autres.
    Gaspard et Lorenzo étouffent dans leur vie, chacun à sa façon. Alors ils vont devoir affronter le regard des membres de leur famille, apprendre à déployer leurs ailes pour vivre leur vie et non celle que leurs parents attendent d'eux.

    Au fil du temps les confidences s'étoffent et une réelle amitié née entre eux.
    Leurs révélations sont tantôt légères, tantôt graves, chacun aide l'autre à les révéler à son rythme. Sans pression.
    Ils se confient ainsi leur façon personnelle de voir la vie, leur existence et celle de leur nouvel ami.
    Il y a des moments de tendresse, de fraternité, des moments de douceur ou alors parfois des moments de rage et de désespoir mais toujours une certaine délicatesse dans leur amitié naissante.
    Tous deux vont même échafauder un plan, pour monter à Paris afin de trouver leur voie professionnelle.

    Dans ce livre je note plusieurs parties, la première est en huis clos, il s'agit de la rencontre entre Lorenzo et Gaspard à l'hôpital. À leur sortie, ils communiqueront par email et sms et puis Gaspard passera du temps avec la famille de Lorenzo. Il sera très bien accueilli par la mère Alida et les six sœurs de Lorenzo.
    Et puis au dénouement, c'est Clara la petite dernière de la famille qui livre ses pensées intimes dans un cahier intime offert par son père un an avant sa mort.
    Ce roman est un superbe livre d'amitié, de rencontre, de fraternité, d'éducation et d'espérance. Mais il évoque aussi le conflit des générations, de cultures et de milieu. Lorenzo est curieux et bavard alors que Gaspard, est plutôt renfermé, discret, dans une sorte de mutisme, il est introverti. Issus de milieux différents, ils vont se rendre compte qu'ils ne sont finalement pas si différents l'un de l'autre et même qu'ils ont un avenir en commun.
    Ce roman nous parle d'une belle histoire d'amitié, je regrette qu'elle ne soit pas plus aboutie. Elle se termine trop vite mais c'est sans doute le choix de l'auteur qui veut montrer que parfois à un moment dans la vie une rencontre peut tout changer.
    Un roman sur l'amitié, le partage, la volonté de s'affirmer, la volonté de comprendre ses choix....
    Le style permet une lecture fluide.

    Ce livre est une belle histoire de fraternité, d'amitié et d'espérance.

    Citation :

    « Pourquoi attacher des ailes à une chenille, mieux vaut attendre qu'elle devienne papillon »


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 13 Janvier à 21:10

    Encore un que je ne connais pas du tout ! 

    J'aime bien la citation.

    Bon weekend. 

      • Lundi 16 Janvier à 14:06

        Bonjour Philippe,
        Oui la citation est parlante :-)

        Bonne semaine

    2
    Lundi 16 Janvier à 09:00

    J'aime bien ce genre de confrontations, elles sont souvent très fructueuses. J'imagine bien aussi une adaptation théâtrale de ce texte.

      • Lundi 16 Janvier à 14:07

        Oui Dona, écouter l'autre et l'entendre fait souvent bon ménage :-)
        En effet, je n'avais pas pensé à une adaptation théâtrale mais ton idée est judicieuse.

    3
    Mardi 17 Janvier à 12:30
    Alex-Mot-à-Mots

    Au moins, l'histoire est belle.

      • Mercredi 18 Janvier à 09:45

        Oui Alex, l'histoire est belle, remplie d'humanité et de tendresse.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :