• « Cléo et Sam » d'Helen BROWN

     

     

     

     

     

     

     

    Titre :« Cléo et Sam »
    Auteur : Helen BROWN
    Genre : Roman (témoignage romancé)
    Éditions : Pocket
    Année : 2010
    Nombre de pages : 382

    Quatrième de couverture :

    Sam 10 ans, passionné par les animaux, aimerait adopter l'un des chatons de Lena, sa voisine. Mais sa mère, Helen, refuse catégoriquement.
    Quelques mois plus tard, Sam est renversé par une voiture devant les yeux de son petit frère Rob 6 ans. Quand Lena apporte une petite chatte dans cette famille touchée par le deuil, celle-ci l'accueille avec réserve. Pourtant, en témoignant à Cléo l'affection qu'ils avaient pour Sam, la famille Brown réapprend à vivre.....

    Mes impressions :

    Ce livre est un témoignage romancé plutôt qu'une autobiographie. Il est écrit comme un roman alors je le range définitivement dans la catégorie « Romans » qui me semble la plus appropriée.
    Sam 10 ans et Rob sont deux enfants chahuteurs et affectueux. Quand l’aîné meurt sous les yeux de son frère, la vie de la famille va être complètement bouleversée.
    Le début de cette histoire remonte à 1982. La famille habite à Wellington ils entretiennent avec leurs voisins des liens plus ou moins resserrés.
    Helen travaille à domicile, elle est une journaliste et écrit des chroniques.
    Steve son mari passe une semaine sur deux en mer, il est officier radio...
    La mort de Sam va venir chambouler cette famille qui n'était pas comme le dit Helen une famille à chat. Mais grâce à Cléo (Cléopâtre), petite chatte adoptée, le quotidien meurtri sera adouci.
    Ce drame, la perte d'un enfant est pour moi le pire qu'une famille puisse subir : Sam ne grandira plus, ne sera jamais amoureux, n'aura pas d'enfants....
    L'auteur décrit l'horreur de l'absence, les « hallucinations » de la maman qui lui font voir son fils à chaque coin de rue ou entendre sa voix dans la maison ou encore l'aperçoit derrière un rideau qui bouge, une ombre sur un mur....Une litanie de sentiments, d'émotions, de douleur qui ajoutées les unes aux autres ne font que désespoir...
    Quand chaque membre de la famille prend conscience que Sam ne reviendra plus, il devra se reconstruire avec l'absence du fils aîné....continuer la vie malgré tout.
    La description du manque est au plus juste des émotions. Il y a surtout celle de la culpabilité , celle d'être une mauvaise mère, de mauvais parents.
    Quelques semaines avant le drame la famille était sur le point d'adopter un chaton. Sam avait été emballé lorsqu'il avait vu la portée de la chatte adulte chez la voisine et avait souhaité convaincre sa mère d'adopter le chaton celui avec la robe entièrement de couleur noire.
    Quand Léna apporte à la date convenue de la fin du sevrage la petite chatte, Helen hésite : maintenant que Sam n'est plus là est-ce toujours une bonne idée ?.  Ce chaton risque sans cesse de lui rappeler le manque de Sam...Mais en voyant les yeux de Rob s'illuminer quand Léna lui tend la chatte, Helen accepte de la recueillir. Contre toute attente cette chatte va aider la famille à faire face au deuil.
    Ils l’appellerons Cléo (en référence à Cléopâtre) elle est vivifiante, dynamique et fait diversion au chagrin de la famille.
    L'auteur nous parle des bienfaits prouvés et avérés d'une présence féline au sein d'une famille. Ceux qui pensent que les chats sont indépendants, se trompent. L'origine culturelle des félins, les précisions sur le culte antique, qui donnent au chat ses pouvoirs magiques sont expliqués par Helen et ébranlent les clichés.
    La famille grâce à cette présence se reconstruit peu à peu mais le couple ne résistera pas au temps qui passe, malgré la naissance de Lydia leur troisième enfant...Ce sera certes un grand bonheur, mais cela n'effacera pas leur grand chagrin. Helen et Philip se rencontrent.
    La famille déménagera vers Auckland, Helen a trouvé un nouveau travail dans un journal afin de tenter de sauver les apparences
    Au fils de pages Helen décrit le quotidien, les grandes lignes sur les activités des membres de la famille mais surtout elle nous dresse un tableau de la vie de Cléo, de sa place, ses comportements au sein de la famille.
    Ce livre est émouvant, à la fois pour le thème de la mort d'un enfant si jeune et puis parce que le destin va mettre sur la route de cette famille, Cléo...
    La plupart des clichés véhiculés sur les chats, sont démentis par les agissements de Cléo mais les personnes qui n'aiment pas les chats verront peut-être ici une mauvaise interprétation du comportement de Cléo.
    L'auteur tente de façon déterminée à prouver qu'il ne faut pas généraliser les idées reçues souvent péjoratives à tous les chats.
    L'auteur décrit également les perceptions de Cléo ; cette petite chatte sent les tristesses de la famille et tente de les atténuer; elle possède même un sixième sens : lorsque Helen est enceinte de Katharine (fille de Helen et philip), Cléo viendra se coucher au creux du ventre rebondi quand celle-ci se repose sur le canapé. Elle signalera aussi la proche arrivée d'un membre de la famille en grimpant sur le rebord de la fenêtre quelques minutes avant que les pneus ne grincent sur le gravier de la cour....
    Elle évoque également les quelques sentiments et ressemblances communs des chats et des humains, comme l'attitude et la vieillesse)
    Cette histoire est touchante et émouvante : Cléo va tout au long de sa vie traverser les épreuves, les joies, les peines de cette famille. La vie de celle-ci sera jalonnée de difficultés. Mais Cléo l'aidera a supporter tout ça grâce à sa gentillesse, son attitude qui est plus loquace que des mots.
    Cléo vivra 24 ans, un record dans la catégorie féline !
    Un roman est dédié à tous les amoureux des chats et ce qui ne les connaissent pas vraiment.

    Extrait: «Mais la beauté de toutes choses s'était comme densifiée maintenant que je savais la brièveté, parfois de la vie. Peut-être la clé de la guérison de l'âme ne se trouve t-elle ni dans les livres, ni dans les larmes, ni dans la religion mais dans l'attention aux petites choses. Une fleur, ou l'odeur de l’herbe mouillée. L'amour de Cléo m'aidais à me rabibocher avec le monde »

    «À pas de chat »...est "la suite" de l'histoire de cette famille touchée par la grâce féline.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 2 Juin 2013 à 18:42

    L'émotion doit être au rendez-vous !

    2
    Lundi 3 Juin 2013 à 16:19
    Alex-Mot-à-Mots

    En plein dans une période féline ?

    3
    Mardi 4 Juin 2013 à 07:58

    @ liliBook ! oui l'émotion y est, sans aucun doute.

    4
    Mardi 4 Juin 2013 à 09:14

    En fait on m'a offert pour mon anniversaire «À pas de chat....»et sur la quatrième de couverture j'ai vu qu'avant d'écrire ce dernier, l'auteure avait commencé par écrire Cléo et Sam alors j'ai décidé de le lire également pour peut-être mieux comprendre la démarche de l'auteur.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :