• « Le seigneur de Charny » de Laurent DECAUX

    Titre : « Le seigneur de Charny »
    Auteur : Laurent DECAUX
    Genre : Roman historique
    Éditions : XO éditions
    Année : 2017
    Nombre de pages : 413

    Quatrième de couverture :

    Une formidable aventure de cape et d’épée ! Champagne, 1382. Quand, après six années de croisade, Jacques de Charny regagne enfin ses terres, il découvre, stupéfait, une foule immense massée devant l’église du château. De toute l’Europe, des pèlerins affluent pour prier devant la relique extraordinaire détenue par la famille : le saint suaire, sur lequel apparaît le corps martyrisé du Christ. Pour sauver le domaine de la faillite, Jeanne, la mère de Jacques, a décidé d’exposer publiquement cette relique cachée aux yeux du monde depuis des décennies. Alors qu’il espérait être accueilli à bras ouverts, Jacques se heurte à la défiance et l’hostilité de tous. Sa mère, la première, lui reproche d’avoir ruiné la seigneurie avec ses voyages en Orient. Pierre d’Arcis, l’implacable évêque de Troyes, veut interdire l’exposition du drap sacré. Et même sa promise, la ravissante Hélène, s’est mariée à un barbon... Seuls ses deux amis d’enfance, Miles, le bouillonnant comte de Brienne, et Arnaut, le fougueux chevalier de Jaucourt, semblent se réjouir de son retour. C’est alors qu’un jeune seigneur et sa suite arrivent en Champagne pour admirer la sainte relique. Pour Jacques, cette visite inattendue va s’avérer providentielle… Avec Le Seigneur de Charny, Laurent Decaux nous offre un grand roman d’aventure où la passion, l’audace et l’amitié triomphent de la mort et du déshonneur.

    Je remercie Mélanie ROUSSET des éditions XO  pour m'avoir fait découvrir ce roman en avant-première.

    La quatrième de couverture est bien représentative du contenu du roman. En lisant le livre le lecteur, n'aura donc aucune mauvaise surprise.

    L'auteur dans un avant-propos intelligent et instructif replace le roman dans son contexte historique pour que les lecteurs l'apprécient au mieux.
    Ce roman se situe après la peste noire en 1382 et la famille Charny a vraiment existé.
    Ce roman est écrit dans un moment de l'histoire fragile : il y a eu le schisme, puis la peste, la guerre de 100 ans est toujours en cours, ce qui a entraîné le déclin du prestige de la chevalerie. Le culte des reliques est florissant dans une France de plus en plus superstitieuse.
    C'est à ce moment que Jacques, chevalier solitaire revient chez lui après 6 années de croisades.
    Il retrouve dans un royaume affaiblie sa demi-sœur Marie 15 ans, et Jeanne sa mère, veuve deux fois. Sa mère le rend responsable de la faillite du domaine car elle a dû débourser une somme importante pour combler les frais de voyage de Jacques. Le chevalier itinérant a déséquilibré les finances du foyer.
    Sa mère ostend alors la relique du Christ (drap de lin sur lequel figure le visage du Christ) en sa possession depuis des décennies pour tenter de retrouver un certain équilibre financier. De nombreux pèlerins se déplacent et viennent se prosterner et communier sur les terres des Charny devant cette relique miraculeuse. Jeanne a même décidé de construire une nouvelle église afin d’accueillir les pèlerins moyennant finance.
    L'intrigue nous montre un jeune homme ambitieux, mais qui se sent parfois écrasé par la personnalité et le rang de son père, grand diplomate connu et reconnu, écrivain, et poète qui savait mener le royaume à la perfection.
    Jacques se range du côté des optimistes, il vit sa vie de façon intense, il a foi dans la vie et dans les hommes et dans la politique. Lors des croisades il avait de l'ambition, il se nourrissait d'illusions, aujourd’hui il sait que sa place est dans sa famille, sur ses terres pour la préserver.
    L'exposition publique du saint Suaire, fait des envieux. Les convoitises sont nombreuses et créent un climat de lourde tension et de la violence.
    Dans un contexte religieux et politique mouvementés, Pierre D'Arcis, l'évêque de Troyes, veut faire interdire l'ostentation alors qu'elle est la principale source de revenus de la famille Charny.
    L'auteur part d'une famille qui a existé et l'intrigue fait référence à une réalité : le grand suaire, drap de lin qui aurait recueilli le corps du Christ après la crucifixion.
    L'arrivée du Seigneur Charles qui vient admirer la relique sur les terres des Charny va être un moment de grâce mais pas seulement.
    La personnalité des trois principaux personnages Jacques, Miles et Arnaut, nous rappellent le comportement des jeunes gens d'aujourd'hui : fougueux, cherchant l'aventure, ils sont dans la séduction, soit dans l'amour de la littérature, des arts, et même de la politique.
    Nous sommes à l'époque du Moyen Âge mais les choses ont très peu changé au niveau de l'état d'esprit de la jeunesse. Nous retrouvons la notion de confort matériel, l'amitié, l'amour, l'amusement qui font la mentalité de nos jours mais aussi les trahisons, la jalousie, la mort, la maladie, les superstitions et les humiliations.
    J'ai été étonnée par la jeunesse des personnages dans leur fonction, être roi a tout juste 14 ans, m'a semblé être une exagération et pourtant... l'espérance de vie à cette époque est de 40 ans en moyenne... il semblerait que cela joue sur la maturité de ces jeunes gens qui grandissent plus vite qu'à notre époque...

    L'auteur s'est beaucoup documenté pour offrir à ses premiers lecteurs un roman intéressant, puisqu'il utilise les événements de l'époque et nous enrichit de faits historiques J'ai notamment eu la chance ainsi de me remémorer les grands tumultes de cette époque : la guerre avec la couronne d'Angleterre, les épidémies, la position de l’Église, la politique...
    De même les renseignements sur la famille de Charny sont précis, il y a un réel travail d'enquête et de recherches.
    Laurent DECAUX avec une intrigue assez simple, peut-être trop à mon goût, nous livre là un roman dense tout en étant limpide. J'ai personnellement trouvé que le côté historique, la conjoncture de cette période médiévale prévalaient sur l'intrigue, que je trouve un peu trop fade.
    Cependant, je note la qualité du style de l'auteur, fils d'historien connue, qui a su manier la plume de façon à nous plonger en plein cœur du moyen âge de part le vocabulaire de l'époque surtout dans les dialogues et la syntaxe mais aussi avec le côté historique. L'écriture est minutieuse tout en étant fluide. Il y a une juste proportion entre les dialogues et le récit, ce qui rend la lecture agréable. De plus les chapitres sont courts et l'auteur va à l'essentiel. Quelques timides rebondissements viennent compléter le scénario.
    En fin de volume, Laurent Decaux, apporte plusieurs précisions sur les personnages réels et fictifs de son roman, il replace le récit dans son contexte politique, culturel, sociétal, théologique, et évoque les événements sanitaires.
    Je me suis attachée au personnage de Charles, entravé par son rang et son statut de souverain.
    Il y a de l'émotion dans la dernière partie de ce roman, le soutien et l'alliance des quatre jeunes hommes fait foi face à l’adversité et l'amitié qui les lie est fiable.
    Un premier roman prometteur.

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Septembre à 21:19

    Ce livre me plairait certainement. J'aime ce genre de roman. 

    Bon weekend. 

      • Samedi 2 Septembre à 01:28

        Bonjour Philippe,
        Je ne doute pas que ce roman pourrait te plaire si tu apprécies les romans historiques. 
        Bon week-end à toi

    2
    Samedi 2 Septembre à 17:51
    Alex-Mot-à-Mots

    Voilà une lecture qui me changerai d'époque. Merci pour le conseil.

      • Samedi 2 Septembre à 18:26

        Au plaisir Alex. yes

    3
    josie77
    Vendredi 8 Septembre à 06:39

    bonjour susidine,

     

    as-tu lu "élégance" de kathleen tessaro? je te recommande je suis sure qu'il te plaira

      • Vendredi 8 Septembre à 10:34

        Bonjour Josie, non je ne connais pas du tout l'auteur ni le roman dont tu parles; je vais donc aller voir sur le net de quoi il s'agit ! merci smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :