• « la ballade des adieux » de Lori LANSENS

    « la ballade des adieux » de Lori LANSENS

    Titre : « la ballade des adieux »
    Auteur : Lori LANSENS
    Genre : Roman
    Année : 2003
    Éditions : Belfond
    Nombre de pages : 458

    Résumé :

    Lorsque sa voisine, Collette, demande à Addy de s'occuper de sa petite fille de cinq ans, elle ne peut qu'accepter. Mais Collette ne reviendra pas... Addy n'a plus qu'une idée : éduquer, transmettre ses connaissances et surtout trouver un foyer stable à la jeune Sharla afin qu'elle soit à l'abri le jour où elle s'éteindra. Addy lui raconte son enfance tranquille et heureuse dans un village bâti par des esclaves affranchis à la frontière du Canada et des États-Unis, le drame qui la fit chasser de son paradis et fit d'elle une éternelle déracinée. Une vie d'errances, de petits bonheurs fragiles et d'espérance, riche d'enseignements pour Sharla, qui a déjà connu tant de souffrances... Leurs solitudes s'unissent et une
    merveilleuse histoire se noue entre la vieille dame qui a tout perdu et la petite fille qui n'a jamais rien eu.

    Mes impressions :

    Ce livre est encore un coup de cœur pour moi, un page-turner comme je les aime.

    Sharla est âgée de cinq ans lorsque sa mère Colette décide de l'envoyer chez Addy, une vieille dame usée par la vie, qui habite dans le village des caravanes près de Chatham en Ontario, le temps d'un été. Colette et son nouveau copain menaçant et violent, gêne leur projet d'aller vivre aux States tous les deux.
    Au début Addy ne veut pas de cette enfant, grassouillette, pas très jolie, elle pense qu'elle va lui attirer des ennuis et puis elle se sent vieille pour s'occuper d'une petite fille si jeune.
    Pourtant elle va l’accueillir, quand elle comprend que Colette ne reviendra pas comme prévu à la fin de l'été.
    L'arrivée de Sharla va éveiller des souvenirs plus ou moins douloureux chez Addy.
    Le roman se passe en 1980, mais Addy nous raconte amplement sa vie d'avant, ainsi elle nous décrit son parcours.
    Elle nous raconte son arrivée à Rusholme en 1920, une bourgade où vivent des esclaves juifs.
    Il y a alors des fermes hautes et larges, certaines appartiennent à des fermiers blancs mais la plupart à des gens de couleur. Elle a un frère Leam qu'elle aime beaucoup. Tous les deux sont très proches.
    Wallace son père est alors homme à tout faire chez Théodore Bishop puis il démissionnera pour travailler à l'usine.
    À 15 ans, Sharla est attirée par Chester Monk, il travaille pour les gens riches, aux champs avec d'autres noirs.
    Le roman est jalonné par des souvenirs de son adolescence, de sa vie de femme, de mère, ses douleurs, ses joies, les drames et les épreuves de sa vie !
    Et puis il y a la rencontre avec Sharla, petite fille intelligente, délaissée et mal aimée par sa mère.
    Addy va lui apprendre à devenir une femme qui se respecte et lui transmet des valeurs : elle lui apprend les tâches ménagères et quotidiennes : cuisiner, nettoyer, faire le ménage, la couture, mais aussi la politesse, le savoir-vivre. Elle l'éduque comme si c'était sa propre fille et finit par s’attacher à elle et réciproquement.
    Addy évoque ses souvenirs : son enfance dans une communauté d'esclaves affranchis, les travailleurs exploités, elle lui enseigne l'histoire de ses origines, la prohibition, la violence, le racisme.
    Ce qui explique que ce roman aussi est un sur la transmission familiale et culturelle.
    Tout le long de leur vie ensemble, elle a peur pour cette petite fille et son avenir. Alors sachant sa santé fragile et son corps vieillissant, elle va tenter de trouver une famille, un foyer charitable et bienveillant, pour Sharla. La fin est en grande partie inattendue mais elle donne espoir.

    Ce récit, est à la fois, doux et amer, tendre et triste mais il y a toujours de l'espoir et de la combativité. La foi d'Addy en la vie et les êtres humains, rend ce roman intense. Il est un récit sur l'espoir, l'amour, les liens familiaux, les liens du cœur et les rapports intragénérationnels mais il est également un travail de mémoire l'esclavage et sur la condition des noirs.
    Certains personnages sont profondément généreux et indulgents, certains très attachants.
    L'écriture est soignée, stylée. Elle nous décrit la part de misère mais aussi la joie et la richesse du cœur d'Addy, femme courage au destin brisé. Mais femme résiliente. Parfois l'auteur passe rapidement sur certains événements de la vie d'Addy mais elle dit l'essentiel avec justesse. Addy est impartiale. Juste, elle a beaucoup de charme et de délicatesse dans sa façon de voir les choses. Elle possède l'intelligence du cœur.

    Ce roman était le premier de l'auteure, depuis elle a fait du chemin dans le cercle de la littérature.
    Je la retrouverai avec plaisir.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Août à 21:20

    Je ne connais ni le titre ni l'auteur. 

    Un livre qui t'a beaucoup plu apparemment. 

    Bonne fin de semaine. 

      • Jeudi 10 Août à 02:53

        Oui il beaucoup plu parce qu'il s'agit d'une belle histoire et que les personnages sont attachants.
        Bonne nuit  

    2
    Samedi 12 Août à 21:51
    Alex-Mot-à-Mots

    Un premier roman coup de coeur, c'est rare. Tu me vois tentée.

      • Dimanche 13 Août à 01:07

        Oui Alex, un très beau roman ! je confirme ^^

    3
    Samedi 26 Août à 09:16

    Ça a l'air d'être une belle histoire, je suis touchée par le contexte et si, en plus, tu dis que c'est bien écrit !...

      • Samedi 26 Août à 09:45

        Oui Dona, c'est un livre magnifique et très bien écrit ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :